vendredi 14 juillet 2017

Vincent - L. Nimoy - théâtre du Centre Avignon



Anne Delaleu
14 juillet 2017
Théâtre du Centre - 17h45 (1h15)

Vincent

Léonard Nimoy


Mise en scène :  Paul Stein
avec Jean Michel Richaud

Vincent Van Gogh, le nom fait rêver, nous parviennent des couleurs, et quelle palette lumineuse !
On oublie presque sa nature tourmentée, sa vie parsemée d’embûches, ses combats, ses révoltes.
Un homme bon, qui était vite jugé, malade certes, dépressif, ses abus de toutes sortes l’ont conduit à se mutiler, à en mourir.
Son frère Léo, a voulu peindre aussi, sous l’oeil critique et moqueur de Vincent. Mais ce qui est le plus important, c’est l’amour fraternel qui les unissait, Vincent a toujours pu compter sur son frère, que ce soit pour le défendre, lorsqu’il était en couple avec cette femme vulgaire ou lorsqu’il manquait d’argent. Il aurait bien voulu aussi le protéger de Gauguin, mais là, il a trouvé plus fort que lui.
Vincent porte le prénom d'un petit frère mort, imaginez son émoi lorsqu’il voyait son nom au cimetière ! Salvador Dali éprouvera le même sentiment, ses parents lui ayant donné le prénom de l'aîné disparu...
Ce soir, Léo nous raconte Vincent, le sien celui qu’il connaissait et qui est mort trop jeune.
Jean-Michel Richaud dans un décor à la Van Gogh, incarne avec passion et intensité Léo, il est surprenant de vérité et de sincérité.
Les toiles de Vincent sont projetées sur écran, certaines connues, d’autres moins, des dessins magnifiques aussi.

Léonard Nimoy, plus connu comme acteur de séries (Star Trek ou Mission impossible), était un artiste aux multiples talents, il avait rassemblé, les lettres de Léo à Vincent, sa pièce eut beaucoup de succès, hélas il n’a pas eu le loisir de la voir jouée en France, il est décédé quelques semaines avant la première en 2015.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire