jeudi 13 juillet 2017

De si tendres liens - L. Bellon - Petit Louvre Templiers Avignon


Anne Delaleu
13 juillet 2017

De si tendres liens
de Loleh Bellon

Mise en scène Laurence Renn Penel
Avec Christiane Cohendy et Clotilde Mollet



Cette pièce de Loleh Bellon - qui fut une grande comédienne - débute dans les années 80, Jeanne rend visite à sa mère Charlotte, celle-ci perd la mémoire, mais supplie sa fille de rester “5 minutes encore”. On remonte dans le temps, la petite Jeanne supplie sa mère de ne pas la laisser seule dans l’appartement.

Charlotte vit sa vie de femme, elle a divorcé du père de Jeanne, il s’est remarié et a donné un petit frère à sa fille. Celle-ci ne supporte pas Pierre l’amant de sa mère, déjà un conflit. Il y en aura d’autres et ce jusqu’à la fin.
Des reproches, des chamailleries, du carnet de mauvaises notes au escarpins empruntés pour sortir danser avec les amis, alors qu’il y a le couvre-feu (nous sommes en guerre).

Puis plus tard, toujours les mêmes disputes, Jeanne s’est sentie abandonnée, mal aimée, et Charlotte de son côté, éprouve la même chose ! Elle se révélera quand même une grand-mère attentive et caline, heureuse de les garder un soir pour permettre à Jeanne de sortir.

On rit parfois, parce que n’importe qui peut se reconnaître dans ses portraits de femme. On reproche toujours tout à ses parents, “tu ne m’as pas aimée” “je ne suis pas jolie” etc, que de temps perdu ! Mais il restera toujours le tendre lien qui nous unit les uns aux autres.

Christiane Cohendy, parfaite en mère élégante, insupportable parfois, et Clotilde Mollet, tout à fait juste en gamine et jeune femme miroir de sa mère.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire