samedi 21 juillet 2018

Madame Fouquet - Roi René Avignon

20h45 durée 1h15

Réservations Roi René : +33 (0)4 90 82 24 35

Madame Fouquet
Anne de Caumont La Force

Mise en scène Daniel Besse
Anne Richard, Daniel Besse

La chapelle du Roi René se prête merveilleusement à l'histoire qui nous est conté.

Marie-Madeleine, seconde épouse de Fouquet, plus jeune, est effrayée par la mégalomanie de Nicolas. Elle le met en garde, elle est jalouse aussi, on prête des liaisons à son mari. Mais elle l'admire et le vénère.

Ils sont riches, démesurément, beaucoup plus que le jeune Louis XIV. Fouquet prête de l'argent au roi pour satisfaire les jeunes maîtresses.

Nicolas Fouquet aspire à être le premier ministre du roi, le cardinal Mazarin vient de passer et la place devrait lui revenir de droit. De toutes façons, Fouquet est sûr de lui, de sa toute puissance, il a l'argent et le pouvoir, mais... Marie-Madeleine lui gâche son plaisir, trop de fêtes somptueuses pour éblouir le Soleil, que va-t-il advenir d'eux ?

Une pièce historique, sur fond de conversation, la lumière est faite sur Madame Fouquet, qui certes est une bonne épouse et une mère exemplaire, mais qui se révélera lucide, elle perçoit les jalousies, les envies. Elle sera courageuse pendant la tempête qui ne tardera pas.

Anne Richard est toute en émotion et charme, Daniel Besse est un Fouquet trop sûr de lui. Une intéressante page d'histoire et le combat d'une femme à découvrir.

Un beau moment de théâtre dans un cadre superbe.

Anne Delaleu
21 juillet 2018

Mademoiselle Molière - Buffon Avignon

14h50  durée 1h15

réservations  Théâtre Buffon  +33 (0)4 90 27 36 89

Mademoiselle Molière

Gérard Savoisien

Mise en scène Arnaud Denis
Avec Anne Bouvier, Christophe de Mareuil


Madeleine Béjart se prépare dans sa loge, et en profite pour écrire une lettre à son amie Marotte qui deviendra bientôt l'épouse de La Grange comédien de Molière.

Celui-ci d'ailleurs entre enfin dans la loge pour se changer, il est mort de trac ! Certes de passer en scène mais aussi d'annoncer à Madeleine une importante nouvelle. Il n'ose lui dire son amour pour la petite Menou qui a bien grandi, et qui est la fille de Madeleine, ou sa soeur c'est selon.

Madeleine est une femme de coeur et de tête, elle sait comment rassurer son amant, elle a longtemps fermé les yeux sur ses trahisons, elle a su pardonner, mais garde un oeil sur toutes les jolies comédiennes, Marquise en particulier qui tourne autour de lui, elle ne se doute pas de ce qui l'attend.

Les représentations se suivent avec succès, Fouquet est le protecteur de Molière, bientôt il faudra conquérir le roi, sa majesté aime l'art, la danse et le théâtre.

Un soir Jean-Baptiste annonce à Madeleine son désir d'épouser Armande. Elle ne le croit pas puis se rend à l'évidence et laisse éclater sa souffrance, avant de le mettre en garde.

La mise en scène d'Arnaud Denis, reflète bien l'époque et les sentiments de ces deux êtres que tout unissait. Il y a le côté coulisses et le côté scène, fort bien faits. Les dialogues sont percutants, drôles.

Anne Bouvier est une exquise Madeleine, elle en a saisi les qualités humaines, l'humour. Christophe de Mareuil n'a pas le beau rôle, mais c'est un Molière pétri de remords, fou d'amour pour une jeunesse mais débordant de tendresse envers sa maîtresse.

Un excellent moment de théâtre, quelle belle idée de rendre justice à Madeleine Béjart.

Une femme cultivée, belle, sensuelle, elle a aimé Molière de toute son âme. Il est mort un an jour pour jour après Madeleine...

Anne Delaleu
21 juillet 2018

vendredi 20 juillet 2018

Varhung - Heart to heart - Conditions des soies - Avignon

15h50 durée 50 mn
réservations Condition des soies +33 (0)4 90 22 48 43
Varhung - Heart to heart
Baru Madiljin

interprètes Ching-Hao YANG, Ljaucu Dapurakac, Tzu-En MENG

Trois danseurs, font revivre devant nous, la danse des Païwans. 

La jeune fille est le centre de l'attention des deux garçons, les corps s'articulent, se plient, se tordent. Des plantes ? peut-être c'est à nous d'imaginer, mais la chorégraphie est violente parfois. 

Acrobaties, frappe des pieds en cadence, tournoiements, portés des corps.

Harmonie surtout, beauté et délicatesse, une chorégraphie festive pour illustrer la cueillette, ce n'est pas n'importe quoi, ils respectent les successions des pas sur les psamoldies.

Un spectacle très esthétique à ne pas manquer ! 

Anne Delaleu
20 juillet 2018






Distance - Conditions des Soies - Avignon


14h25 durée 55 mn
salle Molière
réservations  Conditions des soies : +33 (0)4 90 22 48 43

DistanceYi-Ju Fang

Avec Chih-Mei Huang, Ching-Ni Wen, Shih-Hao Yang, Yu Tsao

Cirque taïwanais contemporain : le langage corporel et l’ambiance incomparables de l’Extrême-Orient.

Une drôle de petite femme, menue, souriante, un clown avec quelques touches de rose, elle nous accueille très poliment. des anneaux jaunes de toutes dimensions sont éparpillés par terre. 

Ces anneaux seront le lien entre le public et les artistes, nous voilà quelques-uns avec un anneau de taille différente, il faut reconnaître que l'on est un peu gauche, mais prêts à s'amuser et à rentrer dans le jeu ! Le clown invitera une charmante fillette à s'initier aux arts de l'anneau. C'est aussi la magie du cirque.

L'anneau que je tenais en main me faisait penser à celui que j'avais, petite fille, pour danser le hula hoop, qui faisait fureur il y a bien des années !

Le cercle, la rondeur, voilà aussi les symboles du Yin et du Yang. le Circus P.S. est un spectacle de clowns et de cirque. Deux jeunes filles et un garçon rejoindront la piste, et les numéros d'acrobaties, d'arts martiaux et de roue Cyr, nous laisse admiratifs !

Mais ce n'est pas seulement ça, c'est aussi la distance entre nous, nous faire comprendre - sans paroles - que nous pouvons faire travailler notre imaginaire, et transformer ces anneaux en volant de voiture, créoles, auréoles, roues de voiture, etc.

Merci à ces merveilleux artistes et courez vous amuser avec eux !



Anne Delaleu
20 juillet 2018




Les monstrueuses -11 Gilgamesh - Avignon


11h25 durée 1h05

réservations 11 Gilgamesh :  +33 (0)4 90 89 82 63

Les monstrueuses
Leïla Anis, Karim Hammiche

Mise en scène : Karim Hammiche
Interprète(s) : Leïla Anis, Karim Hammiche

2008. Ella, vient chercher les résultats au laboratoire d'analyse, elle perd connaissance en lisant le document. La voilà qui se réveille à l'hôpital mais se croit en 1929 !

On parle beaucoup ces derniers temps de "psychogénéalogie", des traumatismes qui nous sont inconnus et qui remontent à nos ancêtres. Et pourquoi pas ?

Ella, remonte le temps et avec elle nous ferons connaissance des femmes de la famille, celles qui ont subi, celles qui ont combattu, qui ont dû se battre pour la garde d'un enfant, pour une IVG, pour avoir le droit de vivre en harmonie. De se réaliser enfin. Des années d'histoire et de lutte.

Leïla Anis est une comédienne étonnante, elle est toutes les femmes de la famille, elle prend possession de l'espace, elle vibre, pleure, nous fait rire aussi.

Un excellent moment de théâtre, une découverte !

Anne Delaleu
20 juillet 2018

jeudi 19 juillet 2018

Piège pour Cendrillon - théâtre Actuel Avignon


19h05 - durée 1h20
réservations Théâtre Actuel  +33 (0)4 90 82 04 02

Piège pour Cendrillon

Sébastien Japrisot



Adaptation : Aïda Asgharzadeh


Mise en scène : Sébastien Azzopardi
Interprète(s) : Alyzée Costes, Nassima Benchicou, David Talbot, Aurélie Boquien,
En alternance, Carole Reppel Baele, Aïda Asgharzadeh, Sébastien Azzopardi, Cécile Esperin


Michèle a été miraculeusement sauvée, prise au piège de l'incendie de la villa. Son amie Dominique est morte.

Les traits de Michèle, grâce à la chirurgie esthétique, ont pu être reconstitués à partir d'une greffe de peau. Mais la jeune fille est amnésique. Elle est aussi insupportable et capricieuse, sans doute son accident, son manque de mémoire.

Voilà que surgit Jeanne Murneau la gouvernante.

Elle vient chercher Michèle, tente de lui faire recouvrer la mémoire, en lui présentant des objets, en lui parlant italien. Michèle est la nièce de la richissime fabricante de chaussure La Rafermi et l'unique héritière.

Peu à peu, Michèle se méfie de tous, et en particulier de Jeanne. Elle rencontre François qui aurait été son amant... elle mène son enquête et découvre des pans de sa vie qu'elle aurait bien voulu ne pas connaître.

Qui est qui ? Michèle est-elle Dominique, la douce et effacée amie,  disparue dans l'incendie ?

Un thriller dont on ne sait qui est vraiment coupable, le doute est permis.

La mise en scène met l'accent sur les rapports ambigus entre les deux jeunes filles (aussi ravissantes l'une que l'autre), sur l'énigmatique Jeanne Murneau, quel est vraiment son rôle dans l'histoire ?

Un peu de frisson pour finir la soirée ...

Anne Delaleu
19 juillet 2018

Meurtre mystérieux à Manhattan - Théâtre Actuel Avignon

15h25 durée 1h15
réservations Théâtre Actuel   +33 (0)4 90 82 04 02

Meurtre mystérieux à Manhattan

Woody Allen, Elsa Royer


Mise en scène : Elsa Royer

Interprète(s) : Virginie Lemoine, Patrick Braoudé, Gaëlle Billaut-Danno, Benjamin Boyer,
Catherine Hosmalin, Luc Gentil

Une fidèle adaptation du film du génial Woody !
Carol et Larry, elle, passionnée d'opéra et de littérature, lui plutôt film et match de hockey. Leur vie de couple est devenue routinière, leur grand fils fait des études. Un jour, ils rencontrent leurs voisins, un couple plus âgé qu'eux, charmants un peu envahissants tout de même.
Mais voilà, Mme House meurt d'une crise cardiaque. Carol est très surprise, d'autant plus que le lendemain, traînant Larry pour l'opéra, ils rencontrent le veuf qui devrait logiquement être éploré... pas vraiment et les soupçons de Carol sur un possible meurtre surgissent !
Carol a un soupirant, un bon ami, Ted, elle lui fait part de ses inquiétudes, Larry n'aime pas la tournure que prend cet évènement. Mais comment attraper une fusée en plein vol !
Larry est éditeur, Marcia Fox est romancière et glamour... Elle aidera le couple et Ted a imaginer et monter un complot contre Paul et Hélène sa jeune maîtresse, car bien entendu Carol se mêle de ce qui ne la regarde pas, enfin un peu de sel dans sa vie monotone !
Vous l'aurez compris, vous n'allez pas vous ennuyer une seconde sur les pas de Carol et Larry. La distribution est épatante, la mise en scène astucieuse.
Enfin une belle ode à l'amour et à la tendresse sur fond de crime !



Anne Delaleu
19 juillet 2018

Signé Dumas - théâtre Actuel Avignon

10h15 durée 1h15

réservations Théâtre Actuel +33 (0)4 90 82 04 02


Signé Dumas

Cyril Gély, Eric Rouquette


Mise en scène : Tristan Petitgirard
Interprète(s) : Davy Sardou, Xavier Lemaire, Thomas Sagols


Alexandre Dumas, le siècle avait 2 ans à sa naissance. Auguste Maquet plus jeune naît dans une famille aisée en 1813.

L’action de la pièce se déroule à la veille de la révolution de 1848 qui chassera Louis-Philippe du trône. Le roi était un ami et protecteur de Dumas.

Maquet collaborateur du romancier, s’active à la besogne, il faut finir le roman de M. Dumas, au moins lancer les grandes lignes. Tiens le voici Alexandre ! allure défaite, tonitruant, des brindilles de paille dans les cheveux, il est en pleine forme, bouscule Auguste, lui fait part de ses dernières conquêtes et surtout des frais engagés pour le château de Monte-Cristo. Une belle demeure certes à la gloire de son propriétaire mais un gouffre financier sans fin ! et Maquet attend toujours son salaire, et le remboursement des frais accordé à l’illustre Dumas...

Voilà qu’arrive une nouvelle qui va faire exploser la belle harmonie des deux hommes. l’abdication du roi. Dumas prend en plein coeur la nouvelle, mais il se ressaisit et dicte à Maquet un discours “au peuple de France”. Là c’est trop pour le simple et obscur Auguste, qui lui jette à la face qu’il mérite autant que lui, la gloire et la fortune, et surtout qu’il ne se rend pas compte de la situation politique explosive !

Maquet est-il l’auteur des “Trois mousquetaires”, du “Vicomte de Bragelonne” de “Monte Cristo”, Dumas écrivait-il quelques lignes seulement, quelques corrections ? là est le débat, Dumas avait du génie sans conteste, Maquet travaillait sur les documents, recherchait dans les livres d’Histoire ou les archives de la police. Quel est la part de l’auteur ?

Le duel Dumas/Maquet est savoureux, Xavier Lemaire est un Dumas tonitruant, jouisseur, râleur devant Davy Sardou simple, digne et déterminé à en découdre avec cet homme qu’il admire au fond. Sans oublier Thomas Sagols, savoureux gendarme.

Mais la renommée en a voulu autrement, l’un est au Panthéon (bien froide et lugubre dernière demeure), l’autre au Père-Lachaise plus simplement.

Anne Delaleu
19 juillet 2018

mercredi 18 juillet 2018

Suite française - théâtre du Balcon Avignon


19h durée 1h15
Théâtre du Balcon réservations +33 (0)4 90 85 00 80

Suite Française
Irène Nemirovsky

Adaptation Virginie Lemoine, Stéphane Laporte

Mise en scène : Virginie Lemoine
Interprètes : Florence Pernel, Beatrice Agenin, Christiane Millet, Samuel Glaumé, Emmanuelle Bougerol, Cédric Revollon

Ce roman n’a jamais été achevé par Irène Nemirovsky, ses filles ont longtemps gardé le manuscrit qu’elles pensaient en fait être le journal intime de leur mère, déportée à Auschwitz en 1942.

Madame Angellier de noir vêtue, dresse l’inventaire de ce qu’elle a fait cacher, en effet, c’est l’Occupation et elle est contrainte d’accueillir un officier allemand Bruno Von Falk. En bonne propriétaire elle retire de sa ferme tout ce qui pourrait “tenter” l’ennemi. Sa brue Lucile, et Marthe la bonne emballent la vaisselle. Le mari de Lucile est prisonnier, elles n’ont pas de nouvelles.

L’officier est reçu sèchement par la veuve Angellier, c’est un homme cultivé certes, mais c’est l’occupant. Il parvient non sans mal à obtenir de jouer du piano et de se servir de la bibliothèque.

Lucile, n’est pas heureuse en ménage, son mari la trompe ouvertement, ce qui n’a pas l’air de choquer Mme Angellier. Bruno Von Falk est lui aussi marié, mais depuis quatre ans il n’est pas retourné dans son foyer. La douceur de Lucile et aussi leurs goûts communs pour la musique et les livres les rapprochent. Ils vont tomber amoureux.

Le cousin de Marthe, lui a quelques problèmes avec son “officier”, ce dernier tourne autour de sa femme. Mais de plus gros ennuis l’attendent avec la châtelaine, femme du maire, et collaboratrice quand ça lui chante, une bigote infâme. Un drame va se produire et les uns et les autres vont se révéler sous un jour nouveau, des héros, des êtres humains.

Après “Le bal” du même auteur, Virginie Lemoine met en scène une histoire d’amour, d’amitié, de haine.

On retrouve avec plaisir Florence Perne écartelée entre amour et devoir, la toujours parfaite Béatrice Agenin, Christiane MIllet est une châtelaine à tordre dans tous les sens du terme, Samuel Glaumé est charmeur, Emmanuelle Bougerol drôlissime, et Cédric Revollon humain et révolté.

Un très beau moment de théâtre.

Anne Delaleu
18 juillet 2018

Un coeur simple - La Luna Avignon


10h45 durée 1h15
réservations La Luna  +33 (0)4 90 86 96 28

Un coeur simple

Gustave Flaubert



Mise en scène Xavier Lemaire, adaptation Isabelle Andréani
Interprète Isabelle Andréani

Félicité après un chagrin d’amour, une trahison, part de la ferme et s’en va à Pont-l’Evêque. Là elle est engagée comme servante de Mme Aubin. Cette dernière jeune veuve a deux enfants. Paul et Virginie, Mme Aubin est a sa place, tient aux convenances de sa classe. Félicité doit rester la servante alors qu’elle aime tant les enfants en particulier  Virginie.



Félicité est tout amour et simplicité, elle a connu des épreuves, un amoureux qui ne la méritait pas. Le départ de son neveu et le peu de charité de sa patronne.


Pourtant un jour de promenade, elle sauve Mme Aubin et les enfants, d’une charge de taureau. Félicité n’en tire pas gloire, mais au moins l’avantage c’est que les discussions vont bon train pour l’héroïne du jour !



Son seul ami, un perroquet ! elle lui trouve même une ressemblance avec le Saint Esprit !



Isabelle Andréani donne tant d'elle même, elle ne triche jamais. Elle dose l'humour, la naïveté, la tristesse.

Elle est tout à la fois, le fiancé, Mme Aubin. L’histoire est simple comme Félicité, et pourtant si riche d’événements, de vie sociale au 19ème siècle.


La langue de Flaubert est respectée, magnifiée et subtilement mis en scène par Xavier Lemaire.

Anne Delaleu
18 juillet 2018