dimanche 4 octobre 2020

L'Empereur des boulevards - théatre Montmartre Galabru

Site du Montmartre Galabru

Jusqu'au 20 décembre 2020
vendredi 21h30 et dimanche 18h30
durée 1h20

L’Empereur des boulevards

Ecrit, mis en scène par Olivier Schmidt

 

Musique Justine Verdier, chorégraphie Séverine Wolff

Création visuelle Franck Harscouet

 

Avec (distribution du 4 octobre)

Alexis de CHASTEIGNER ou Julien HAMMER (Georges Feydeau)

Kévin MAILLE (Saint Germain, Raimu, Peruchet) 

Alexandra MAGIN ou Chloé GROUSSARD (Marie-Anne Carolus, Diane Feydeau)

Olivier SCHMIDT ou Thibaut MARION (Hetty)

Julien ANTONINI ou Lucas LECOINTE (Etienne, Elias Bourre, Emile, Saint Galmier)

Léonard COURBIER ou Fabien ROUX (Sacha Guitry, Labiche, André, Fouquier)

Séverine WOLFF (Léocadia Feydeau, Armandine, Rosemonde, Yvonne Printemps, Sarah Bernhardt)

 

Il nous a tant fait rire, enfin pas tous, il y en a pour qui le vaudeville et même rire au théâtre ne devrait pas exister … si si je vous assure !
 
Mais voilà le petit Georges Feydeau écrivait déjà des pièces tout jeune, ce qui n’était pas du goût de sa mère. De ses oeuvres de jeunesse on perçoit déjà les grandes comédies qui rentreront plus tard au répertoire des plus grands théâtres.
 
Olivier Schmidt nous conte l’histoire triste de cet homme, mariage d’amour oui mais orageux, qui ne pourra se conclure que par un divorce. Les femmes il les a tant aimées, trop, hélas, la maladie l’a emporté, la mort avait des atouts bien séduisants…

Le grand Labiche admire ce jeune homme et lui prodigue son amitié et ses conseils. Guitry, Saint-Germain acteur à la mode, la grande Sarah et la pétillante Yvonne Printemps l’entourent de leur amitié.
 
Le spectacle n’est pas morbide je vous rassure, on passe un très bon moment, les comédiens endossent les rôles avec une maestria incroyable, et le can-can orchestré par Séverine Wolff (dotée d’une fort jolie voix) vous laisse pantois ! Justine Verdier au piano accompagne agréablement tout ce joli monde.
 
Un “empereur” que vous pouvez acclamer avec délectation !
 Anne Delaleu
4 octobre 2020
Théâtre Montmartre Galabru

mercredi 30 septembre 2020

La légende du Saint Buveur - Petit Montparnasse

 




Site du Petit Montparnasse

mercredi au samedi 19h

durée 1h30

La légende du Saint Buveur

Joseph Roth

 

Adaptation, mise en scène et jeu : Christophe Malavoy

Assistante à la mise en scène : Catherine Pello

 

Andréas est un brave homme, certes il a fait de la prison pour meurtre mais pour défendre une femme. Ses seuls domiciles, les ponts de Paris. Un soir, un monsieur très élégant lui prête une somme de 200 frs, Andréas refuse puis accepte, alors l’homme lui propose de régler sa dette non pas envers lui, mais de déposer cette somme à l’église Ste Marie des Batignolles, le dimanche après la messe et près de la statue de Ste Thérèse de LIsieux.


Andréas l’argent en poche, va d’abord boire à sa bonne fortune, il rencontre ainsi un vieux monsieur qui lui propose de s’occuper d’un déménagement, contre salaire ! Quelle aubaine, il va pouvoir régler sa dette rapidement. Mais son parcours sera semé d'embûches, de mauvaises rencontres mais parfois de personnes désintéressées qui s’occuperont de lui.


Quelques jours plus tard, le peu d’argent lui restant, il se dirige vers l’église pour tenir sa promesse envers cette petite Thérèse. Là il fera une rencontre surprenante et irréelle.


Un beau texte mis en valeur par le talent de Christophe Malavoy, il est tout les personnages, imitant parfois la voix de certains comédiens français ! Une histoire émouvante, drôle, touchante, elle fut la dernière écrite par Joseph Roth, qui mourut seul, malade, sans argent.


Une légende à voir absolument pour son humanité et son exceptionnel interprète.

Anne Delaleu
30 septembre 2020

Petit Montparnasse

lundi 21 septembre 2020

Lucernaire Présentation de saison

 


Site du théâtre ICI pour toute information.


Avec émotion et heureux de ses retrouvailles avec le public masqué (enfin pas tous...), le Lucernaire a présenté hier Lundi 21 septembre 2020, sa saison à venir, les comédiens ont présenté leurs spectacles du moment ou à venir et la programmation est prometteuse !


Benoit Delavigne a dédié cette soirée à Michael Lonsdale qui est parti dans les étoiles dimanche.



Spectacles tout public, comédie, drame, fait de société, classique, contemporain, seul en scène, humoriste :

  • Le square 

  • Cabaret Louise

  • Boule de suif (succès du moment !)

  • La cagnotte de notre cher Labiche

  • L’affaire de la rue de Lourcine, le chef d’oeuvre de Labiche en musical

  • Operapiécé

  • L’art d’être grand père (et pour la première fois au Lucernaire Jean-Claude Drouot !)

  • Le son d’Alex

  • Nicolas de Staël, la fureur de peindre (Bruno Abraham-Kremer)

  • La petite fille de M. Linh

  • Les carnets d’Albert Camus

  • Tout Dostoïevski

  • La promesse de l'aube (avec Franck Desmedt)

2 créations 
  • Les voyageurs du crime (suite au Cercle de Whitechapel)

  • Le  roi des pâquerettes (une épopée sur Louis Blériot)

- spectacles jeune public 


  • Pinocchio

  • Michka le petit ours


Merci à la Direction et toute l'équipe du Lucernaire pour leur sympathique accueil.

Nous avons fini la soirée au nouveau restaurant du Lucernaire, la carte et le cadre relookés, avec un personnel au top !


lundi 14 septembre 2020

Les fous alliés - théâtre du Marais

 

Théâtre du Marais

tous les lundis à 20h (1h10)


Les Fous Alliés

de Vincent Cordier



Mise en scène Stéphane Duclot


avec Fabrice Pannetier et Vincent Cordier



On apprend beaucoup avec eux !


Comment culpabiliser sa soeur, quand on n’est pas fichu de se souvenir de l’adresse de l’EHPAD de leur mère qui est au fin fond de la province.


Comment obtenir une ordonnance - habilement - du médecin de famille,


Comment divorcer de sa femme et convaincre l’avocat qui va avoir une drôle de surprise !


Ne pas oublier la demande en mariage à son compagnon, ça commence bien mais ça finit mal…


Que faire et surtout comment réagir quand son compagnon se retrouve en galante compagnie avec... une femme ! mais voilà, le “libertin” se défend, il est manipulé, ressent encore les séquelles d’une éducation stricte, il est trop gentil ! il ne sait pas dire non !


Et puis vous apprendrez à faire la synthèse de vos trop longs discours, qui de nous n’a pas parmi ses proches, la personne qui ne sait pas aller droit au but dans une conversation…


Et puis ne pas se confier à un collègue, parce que là ça dégénère.


Un duo bien sympathique et un bien joyeux moment avec ses drôles de loustics, sous la houlette de Stéphane Duclot !


Les sketchs se suivent et ne se ressemblent pas, c’est bien écrit, il y a de l’idée dans leurs saynètes.



Anne Delaleu

14 septembre 2020



vendredi 11 septembre 2020

Une histoire d'amour - Thếâtre La Scala Paris



Théâtre La Scala
durée 1h30
mardi au samedi 19h 
dimanche 15h 

Une histoire d’amour

Alexis Michalik


assistante à la mise en scène Ysmahane Yaqini

assistée de Clémentine Aussourd


avec Pauline Bression, Juliette Delacroix, Alexis Michalik, Marie-Camille Soyer, et en alternance Lior Chabbat, Léontine d’Oncieu, Violette Guillon et Amélia Lacquemant



Deux jeunes femmes s’aiment et décident, surtout l’une, d’avoir un enfant, pas si facile que ça, l’insémination réussit à Katia, mais voilà Justine durant la grossesse n’est guère présente et finit par s’enfuir. Katia est dévastée.

Douze ans et une petite Jeanne plus tard, Katia malheureusement a une récidive de son cancer. Qui s’occupera de Jeanne ? petite gamine douée, sensible.



Katia ne voit qu’une solution, puisqu’elle n’a plus de nouvelles de Justine, William son frère, écrivain bohème, un peu porté sur la bouteille. Il a dans la tête et dans le coeur, sa femme mais lui seul la voit…

Ce n’est pas la pièce de Michalik que j’ai préférée, un peu trop mélodramatique à mon goût, mais il sait doser habilement les choses, comme toujours pas de temps mort, et l’on peut compter sur les belles chansons d’Aznavour pour ouvrir l’histoire et la refermer dans la douceur.



mercredi 9 septembre 2020

Tu es vraiment si pressé ? - Théâtre A la croisée des chemins (salle Belleville)

 


A la Croisée des Chemins
Les mercredis et jeudis 19h
jusqu'au 29 octobre 2020

Tu es vraiment si pressé ?

de et avec Chantal Péninon et Denis Tison
assistante Claudine Guittet

Une bien charmante hôtesse Mme Lefort, elle loue une chambre pour arrondir sa petite retraite, elle est veuve et ça lui permet d’avoir de la compagnie. M. Robin est son locataire, un petit monsieur très comme il faut, il est là pour “affaire”.

Petit à petit, Mme Lefort et M. Robin s’apprivoisent, il faut dire qu’il semble très posé alors qu’elle est une vraie tornade ! D’habitude ses locataires sont là pour deux ou trois jours mais lui est là depuis déjà deux semaines.

Il se confie, il ne s’est pas marié, il a manqué une occasion d’avoir une relation amoureuse, Elle est veuve sans enfants, mais aime garder la petite fille d’une voisine.

Ils ont au moins en commun leur amour de la musique classique et une enfance chaotique.
De café en tisane en passant par l’apéro, elle finira par découvrir qui est son locataire.

Une histoire émouvante, drôle aussi, avec des réflexions sur la vie, la culpabilité, on comprendra pourquoi l’un et l’autre n’ont pas eu d’enfants, quels secrets partagent-ils ?

Chantal Péninon et Denis Tison forment un duo sympathique, vrai, se complétant parfaitement. Une belle histoire à découvrir.

Anne Delaleu
9 septembre 2020
La croisée des chemins (salle Belleville)

lundi 7 septembre 2020

Le nez - N.Gogol - théâtre 13 jardin


Le nez
Nicolas Gogol (1809-1852)

Théâtre 13 jardin 
mardi au samedi 20h et dimanche 16h
jusqu'au 8 octobre 2020



Adaptation et Mise en scène Ronan Rivière,
Avec Laura Chetrit (Alexandrine), Michaël Giorno-Cohen (Le Barbier), Ronan Rivière (Le Nez, Le Policier), Jérôme Rodriguez (Kovalev), Jean-Benoît Terral (Le médecin, Michka), Amélie Vignaux (Prascovia) Musique Léon Bailly, au clavecin et orgue Olivier Mazal.


Un matin, le barbier toujours en rouspétance avec sa femme, qui n’est guère commode non plus, se prépare à manger son pain, mais voilà que trouve-t-il à l’intérieur… un nez ! Il se fait rabrouer par sa femme, il a dû couper le nez d’un client et voilà ce qui arrive, vite il faut se débarrasser de la “chose” !

Le major Kovalev se réveille et découvre avec stupeur qu’il lui manque son nez ! lui qui devait se préparer à demander la main d’Alexandrine, comment faire ? il sort et cherche partout son appendice, il va consulter un médecin qui ne pourra pas grand chose, il croise le barbier qui se débarrasse de “l’objet” dans le fleuve...

Quelle aventure ! le nez lui se porte assez bien, il court Petersbourg, vêtu du costume chamarré de Conseiller d’Etat - fort élégant ce nez - il se pavane, séduit les jeunes dames, a des sentiments (mais oui !), et ne veux pas entendre la voix de son maître, il a goûté à la liberté, s’est enrhumé certes, mais pas question de reprendre sa place au milieu du visage de Kovalev !

Une bien curieuse farce très amusante nous est proposée au théâtre 13. Ronan Rivière signe encore une fois, une mise en scène inventive et drôle, les comédiens sont dynamiques, truculents. Un spectacle qui ravira tout public.



“Parlez dans le masque”, c’est une technique de théâtre et les comédiens sur scène, ainsi que l’excellent Oivier Mazal au clavecin, portent un masque en tissu correspondant à leur costume, c’est un choix de leur part et c’est courageux.


J’ai eu le plaisir de voir “Le Double” ainsi que “Le Roman de Monsieur Molière”, je suis de nouveau conquise !


 Anne Delaleu

8 septembre 2020

théâtre 13 Jardin