dimanche 18 février 2018

Ruy Blas - Hugo - théâtre du Ranelagh


mercredi au samedi 20h45 - dimanche 17h
durée 2h30
site du théâtre ICI
photos (c)Charlotte Spillemaecker.
Ruy Blas
Victor Hugo
Mise en scène : Vincent Caire
Avec : Aurélie Babled, Franck Cadoux, Vincent Caire ou Alexandre Tourneur, Gaël Colin, Damien Coden, Cédric Miele, Karine Tabet
Costumes: Corinne Rossi - Décor: Nicolas Cassonet et Caroline Rossignol

Grand d’Espagne, Don Salluste de Bazan a eu une aventure avec une suivante, une “fille de rien” et la reine Marie l’oblige à réparer l’affront ! Scandale, c’est la disgrâce totale, et Salluste veut se venger. Son laquais Ruy Blas, est amoureux de la souveraine, il confie son secret a son ami, Don César de Bazan, grand seigneur, bohème, épicurien, mais les poches percées et hélas aussi cousin de Salluste. Celui-ci lui propose de redresser ses finances, mais de compromettre une femme. Il refuse sans hésiter et avec dégoût. Salluste obligera Ruy Blas a entrer dans le complot, devenir le confident et surtout l'amant de la reine.

L’affiche de la pièce est parlante, une couronne dorée qui se révèle un piège, la pauvre Reine d’Espagne Marie de Neubourg (seconde épouse de Charles II), s’ennuie et se morfond dans cette Cour. Sa seule amie Casilda essaie de la distraire, mais la duègne la rappelle au protocole contraignant, elle est reine sans aucune liberté.


Les comédiens sont investis dans leurs personnages, j’ai trouvé un peu larmoyant le Ruy Blas de Damien Coden, mais il montrera une force d’âme pour sauver son aimée et pour remettre à leurs places les ministres. Don César de Bazan est incarné avec fougue et drôlerie par Gaël Colin, Karin Tabet a beaucoup de charme et d’émotion, Frank Cadoux est “laquais dans l’âme”, noirceur du personnage jusque dans le costume.


La pièce est actuelle pour ce qui est des ministres, ni intègres, ni vertueux, mais nous sommes à une époque où les princes et princesses épousent sans problèmes, actrices ou prof de fitness !

Pièce romantique, histoire d’amour contrariée, complots, tirades célèbres “Ver de terre amoureux d’une étoile”, “Bon appétit Messieurs !”.



Le théâtre du Ranelagh est un bel écrin pour cette pièce historique, avec de beaux costumes et un décor transformable.

Anne Delaleu
18 février 2018


Aucun commentaire:

Publier un commentaire