mercredi 21 février 2018

Prix du Brigadier 2018 - théâtre Montparnasse


Prix du Brigadier 2018

Ce prix a été créé en 1960 par l’Association de la Régie Théâtrale, il est aussi prestigieux et plus ancien que les “Molières”.

C’est donc au théâtre Montparnasse que la remise du brigadier a été faite, sous la houlette de Danielle Mathieu-Bouillon, Présidente de l’association de la Régie Théâtrale.

Beaucoup de monde, j’aperçois Emmanuel Dechartre, qui triomphe actuellement dans “L’avare” au théâtre Artistic et qui quittera ses fonctions de directeur du Théâtre 14 fin 2019. Il aura bien mené sa “barque” et nous le regretterons.

Christophe Barbier, chroniqueur et comédien en ce moment au Poche ("Le tour du théâtre en 80 minutes") s’installe au 1er rang, non loin de lui, René de Obaldia, 100 ans en octobre ! (Monsieur si vous saviez, je suis montée la première fois sur scène dans “Les innocentines” et aussi “Le défunt”, représentations de fin d’année de notre cours de théâtre.)

Stéphane Hillel, Président de l’Association pour le Soutien du Théâtre Privé, monte sur scène et regrette comme tout le monde l’absence de Bruno Julliard, Premier adjoint à la Maire de Paris, il est aussi très pessimiste quant à l’avenir du théâtre privé. Espérons que l’avenir ne lui donne pas raison.


(Stéphane Hillel, on a suivi les mêmes cours de théâtre, il m’a donné la réplique dans une scène de “Lorsque l’enfant paraît” d’André Roussin, lui a réussi dans le métier ! On se voit aux présentations de saison ou au remise de prix, bisous “ça va et toi ?” “ça va !”)

Nicolas Vaude, aura le privilège de remettre le brigadier 2017 à Dominique Valadié, elle a été fabuleuse au Théâtre de Poche-Montparnasse dans la pièce de Thomas Bernhard “Au but”. Elle est très émue, et rend hommage à ses parents, ainsi bien sûr qu’au théâtre de Poche-Montparnasse, “jouer si près du public a été une expérience formidable”.
(NIcolas Vaude triomphe en ce moment dans la pièce de Pinter “La collection” au théâtre de Paris.)



André Dussolier, reçoit le Brigadier d’Honneur pour l’ensemble de sa carrière et Novecento, qu’il a joué avec succès sur cette scène, avec un orchestre de jazz, il a de l’humour, du panache, du charme et nous fait crouler de rire, sur les portables qui sonnent, les vieilles actrices sur le retour, et ses souvenirs de cinéma.


Myriam Feune de Colombi, Directrice du théâtre Montparnasse, qui nous accueille si aimablement dans son théâtre, remet le brigadier d’honneur au théâtre de Poche-Montparnasse et à son directeur Philippe Tesson, pour la qualité de sa programmation.

Philippe Tesson fêtera quant à lui ses 90 printemps dans quelques jours, il a toujours le mordant, l’humour, la facétie qu’il faut pour accepter ce prix, bien entendu il associe sa fille Stéphanie et Charlotte Rondelez ainsi que toute l’équipe du théâtre.

Une bien belle remise de prix qui se poursuit avec un verre de l’amitié au foyer du théâtre, beaucoup de monde, j’ai félicité André Dussolier, croisé Florian Zeller, Jean-Paul Bordes, Jean-Paul Farré, et tant d’autres.


Merci à Myriam Feune de Colombi pour son accueil, son sourire, c’est une amoureuse du théâtre, je me souviens d’elle, blonde et majestueuse dans la pièce d’Edouard Bourdet “Le sexe faible” à la Comédie Française.


Anne Delaleu
21 février 2018

Aucun commentaire:

Publier un commentaire