mardi 13 février 2018

Mademoiselle Julie - Strindberg - Poche Montparnasse


mardi au samedi 21h - dimanche 15 h
durée 1h40 - Petit Poche
site du théâtre ICI


Mademoiselle Julie
Auguste Strindberg

Mise en scène Nils Öhlund

avec Jessica Vedel - Carolina Pecheny - Nils Öhlund

Une femme de dos, elle est penchée sur ce qu’il semble être un évier et lave ses verres. Jean entre dans la pièce, il est furieux contre la fille du comte, Mademoiselle Julie, elle ne sait pas se tenir, elle s’est invitée au bal des domestiques et a obligé le palefrenier à danser avec elle.

Kristin et Jean discutent de leurs maîtres, et surtout de leur avenir, si la jeune femme est du même avis que Jean sur leurs patrons, elle subit sans rechigner, mais chacun doit rester à sa place. Jean semble vouloir s’élever et se dispute avec sa fiancée.

Mademoiselle Julie, corsage échancré, jupe bouffante et escarpins dorés, cherche Jean jusque dans la cuisine, elle ne doute de rien, un orgueil démesuré, elle semble diriger toute sa vie.

Kristin épuisée, s’endort, puis disparait dans sa chambre, elle ne s’aperçoit de rien. Jean tente vainement de résister à la fille du comte, mais est-il sincère ? Julie pense mener la danse, elle va se brûler les ailes, et n’aura qu’une alternative à sa faiblesse d’une nuit.

J’ai aimé le jeu des acteurs, Nils Öhlund tire son personnage vers le cynisme, Jean veut surtout s’élever quitte à écraser les autres, Jessica Vedel est une troublante Julie, émouvante et fragile, Carolina Pecheny est Kristin qui a les pieds sur terre, et se rend compte de tout ce qui se passe. 

Une large table, des chaises et des tabourets en bois, scénographie bifrontale qui permet au public de participer, de pénétrer dans l’histoire. Par contre, verser du “vide” dans les verres, faire semblant de, pourquoi ne pas remplir vraiment les bouteilles ?

Oui la nuit de la St Jean provoque bien des émotions au Poche Montparnasse !

Anne Delaleu
13 février 2018




Aucun commentaire:

Publier un commentaire