samedi 3 février 2018

Le cercle de Whitechapell - J. Lefebvre - Lucernaire



du mardi au samedi 21h - dimanche 18h
jusqu'au 15 avril
durée 1h45
site du théâtre ICI
photos l’instant d’un regard
Le cercle de Whitechapel
de Julien Lefebvre

Mise en scène : Jean-Laurent Silvi

Avec Stéphanie Bassibey, Pierre-Arnaud Juin, Ludovic Laroche, Jérôme Paquatte,
Nicolas Saint-Georges


Londres vit sous la terreur, le règne de Victoria est entaché de crimes odieux. Un dénommé Jack l’Eventreur attaque et mutile des prostituées, dans le quartier défavorisé de Whitechapel.

Sir Herbert Greville, membre de la gentry et surtout fort opposé au gouvernement Warren, prend la décision de réunir les plus grands “cerveaux” de l’époque pour résoudre l’énigme “Jack”.


Il convie donc Arthur Conan Doyle, encore médecin et déjà père de Sherlock, George Bernard Shaw, journaliste, militant proche de la classe ouvrière et dramaturge, Bram Stoker, directeur de théâtre et auteur de Dracula, et Mary Lawson, première femme médecin.

Leur quartier général se trouve dans un atelier peu avenant, mais il vaut mieux être discret…

Il faudra les convaincre, car tout les oppose, caractère, rang social, idéaux. Mais lorsqu’ils auront en mains les photographies des malheureuses, leurs différents disparaitront et ils s’uniront pour combattre le monstre.


Bien sûr, ils se suspectent les uns les autres, coincidences, secrets de famille. Greville a ses entrées au Yard, Doyle est timide, mais l’esprit vif, il raisonne très vite, Shaw est toujours sur le qui-vive, soupçonnant Doyle de tous les méfaits, Stoker est un trublion sympathique, ouvert aux sciences occultes, enfin ils sont tous sous le charme de Mary ! Celle-ci sait se faire respecter et arrive à ses fins par un battement de cils.


La mise en scène de Jean-Laurent Silvi est inventive, saluons le décor et les costumes, l’ambiance est bien là et ne manque pas de nous faire frissonner ! Les comédiens sont excellents. Une bonne comédie policière sur un sujet connu et mythique, Qui était “Jack the ripper” ? vous aurez sans doute la réponse au Lucernaire.


Anne Delaleu
3 février 2018

Aucun commentaire:

Publier un commentaire