mardi 7 novembre 2017

L'art de Suzanne Brut - M. Stampe - Les Déchargeurs


Mardi  au Samedi à 19h30
Durée 1h15
Site du théâtre ICI
Jusqu'au 23 décembre

L’art de Suzanne Brut
Michael Stampe

Mise en scène Christophe Lidon
Avec Marie-Christine Danède


Suzanne est un cœur pur, elle parle à Sainte Jeanne et surtout à la Vierge Marie, son amour pour elles se traduit par des peintures, colorées, concoctées avec tous matériels qui lui tombent sous la main.

Elle est parfois cruelle envers les autres, les animaux ou les insectes. Ça ne lui pose pas de problème, son but c’est de plaire et d’honorer ses deux « patronnes ».

Elle est servante dans un couvent du Périgord, c’est l’Occupation. On apprendra plus tard que si les restrictions touchaient la population, on laissait mourir de faim et de soif, les « malades mentaux » dans les asiles, ils ne servaient pas à grand-chose...

Comme Séraphine de Senlis, elle est habitée par le mysticisme et sa « foi du charbonnier » lui fait supporter bien des tourments, elle est plus charitable que les nonnes qui la sermonnent. Elle parle, quelle bavarde !  

On comprend vite ses démons intérieurs, son traumatisme, sa douceur aussi lorsqu’elle parle de sa sœur ainée Marcelle, dont elle n’a plus de nouvelles.

Et pourtant, elle a un allié qui croit en elle, c’est le médecin ! il a vu ses œuvres et la considère comme un peintre hors normes, il lui conseille même de faire son autoportrait...

L’art pictural thérapie de l’âme, c’est ce que démontre cette belle pièce de Michael Stampe.


Marie-Christine Danède apporte son humilité, sa ferveur, son humour, grâce à la mise en scène sobre et intense de Christophe Lidon. 


Anne Delaleu
7 novembre 2017 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire