vendredi 10 novembre 2017

La dame de chez Maxim's - G. Feydeau - théâtre Rive-Gauche


Jusqu'au 31 décembre
Les jeudis, vendredis et samedis à 19h
(Relâches les 09 novembre & 15 décembre 2017)
Matinées exceptionnelles les 16, 23 et 30 décembre 2017 à 16h
Séance supplémentaire le dimanche 31 décembre 2017 à 19h
Durée 1h30

site du théâtre ICI
La dame de chez Maxim’s
Georges Feydeau (Une comédie burlesque et musicale)

Mise en scène Johanna Boye
Adaptation Johanna Boye et Pamela Ravassard

Avec
Vanessa Cailhol (la Môme Crevette) - Florian Choquart ou Laurent Paolini (Docteur Petypon) - Arnaud Dupont (Mongicourt & la Duchesse) - Lauri Lupi (Corignon & Etienne) - Garlan Le Martelot (Clémentine & le Duc) - Pamela Ravassard (Mme Petypon & Mme. Vidauban) Vincent Viotti (le Général) et le musicien Mehdi Bourayou (Emile)



Le Docteur Petypon a été bien avisé de ramener au domicile conjugal la pétillante chanteuse de cabaret dite la Môme Crevette ! A sa décharge il a été entrainé par son ami Mongicourt, et l’alcool aidant, au petit matin ne se souvient plus de rien.

Il lui faut affronter sa femme Gabrielle, grenouille de bénitier, mais belle fortune ! et puis il ne s’attendait pas à voir débarquer son oncle le Général, qui vient les inviter au mariage de sa nièce. Mais bien entendu le tonton ne tombe pas sur la bonne Mme Petypon mais sur la môme, impossible de rattraper l’erreur et Petypon prend le train avec dans son bagage une môme Crevette bien épicée !


La môme rencontre le « gratin » de la province, et le snobisme surtout, alors elle ne se gêne pas et tout ce petit monde la suit sans hésiter dans ses extravagances. « Et allez donc c’est pas mon père ! », la moindre attitude, la moindre parole (hélas !) et sa chanson, tout est copié, puisque c’est la mode à Paris !

Enfin, quiproquos, malentendus, tous les ingrédients de Feydeau sont là, l’adaptation est réussie, c’est drôle, enlevé, dynamique.

Il fallait à ce Feydeau une troupe enjouée, Vanessa Cailhol est une Crevette bien relevée, ses partenaires sont extraordinaires, ils jouent et respectent l’esprit de Feydeau.

On ne s’ennuie pas au Rive Gauche avec cette Môme là !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire