vendredi 3 février 2017

L'amante anglaise - M. Duras - Le Lucernaire


Site du Lucernaire ICI
mardi au samedi 19h - dimanche 15h
durée 1h20

L’amante anglaise
Marguerite Duras
Mise en scène Thierry Harcourt
Judith Magre, Jacques Frantz et Jean-Claude Leguay


Marguerite Duras s’est passionnée pour l’héroïne qui a avoué avoir tué et découpé en morceaux sa cousine. Elle a cherché à savoir qui était vraiment la meurtrière et pourquoi.

Pierre le mari, raconte, il a épousé Claire par amour, mais depuis le temps et pour la supporter, il a donné des coups de canifs dans le contrat. Marie-Thérèse s’il avait voulu... mais non. C’était la cousine de Claire. Apparemment elles avaient le même béguin pour un certain Alfonso, qui vivait dans les bois.

Claire est folle, dissimulatrice, pour quelles raisons aurait-elle tuée sa cousine ? Jalousie ? Son mari Pierre (excellent Jacques Frantz) l'a aimée mais ne la comprends pas et n'a jamais voulu s'en donner la peine, elle était belle, il l'a épousée, il lui a été infidèle mais pas avec la cousine sourde-muette.

Claire est très précise dans son récit, mais ne dévoile pas tout, et l’enquêteur a bien du mal à la cerner. Et cette menthe dans la glaise ? Pierre déclare qu’elle dit « l’amante » à la place de « la menthe »... et aussi qu’elle ne faisait que le ménage dans sa propre chambre pas dans le reste de la maison.

Un texte d’une grande intensité, servi par une interprétation magistrale. Judith Magre et ses yeux de félin, sort ses griffes, les rentre, s’amuse. L’enquêteur est persuadé de pouvoir percer son secret. Duras provoquera aussi des remous dans l'affaire du petit Grégory quelques années plus tard...


Le décor est simple, et la mise en scène de Thierry Harcourt met en valeur le texte et les comédiens.

Anne Delaleu
3 février 2017

Aucun commentaire:

Publier un commentaire