vendredi 20 janvier 2017

L'Aigle à deux têtes - J. Cocteau - théâtre du Ranelagh


Site du théâtre ICI pour les dates et horaires
jusqu'au 30 mars
durée 1h40

L’aigle à deux têtes
Jean Cocteau

Mise en scène : Issame CHAYLE

Avec :
Delphine DEPARDIEU La Reine
Alexis MONCORGÉ Stanislas
François NAMBOT Le Comte
Julien URRUTIA Félix
Salomé VILLIERS Édith


Une jeune reine s’est éloignée du monde après la mort tragique de son mari, assassiné le matin de leurs noces, il y a dix ans. Elle se voile la face, au sens propre et figuré. Hautaine, elle méprise sa lectrice Edith, celle-ci il est vrai, est à la solde de l’Archiduchesse, belle-mère de la reine.

La reine peut compter sur Félix, duc de Willenstein, ancien fidèle du roi. Edith était fiancée à Félix mais l’archiduchesse les a fait rompre, estimant que le couple était mal assorti.

C’est la nuit, l’orage gronde, la reine aime l’orage, elle est seule dans sa chambre, surgit un jeune homme, sosie du roi. Il est là pour la tuer elle en est sûre et le souhaite ardemment.
Voilà le sujet,  l’histoire piochée dans la grande Histoire des Wittelsbach, amour, folie, politique, mort (Ludwig et sa cousine Elisabeth d’Autriche).

Je n’ai pas été convaincue par la mise en scène, peu de décors, ne parlons pas des costumes, et surtout une musique de scène trop présente. Je n’ai pas bien saisi non plus l’énigme des gants rouge... De plus, faire jouer les comédiens dans la salle, ce n’est pas nouveau et plus personne n’y prête attention attendant qu’ils regagnent la scène !

L’interprétation manque peut être de poésie, malgré le talent de Delphine Depardieu et d’Alexis Moncorgé. La bonne surprise vient de Salomé Villiers parfaitement dans son rôle de femme blessée.


« L’aigle à deux têtes » dans ce bijou de théâtre qu’est le Ranelagh et qu’aurait apprécié le roi fou Ludwig....

Anne Delaleu
20 janvier 2017

Pour connaître l'auteur et son oeuvre voir le site du comité des amis de Jean Cocteau

Aucun commentaire:

Publier un commentaire