jeudi 19 janvier 2017

Folle Amanda - Barillet et Grédy - Théâtre de Paris



Diffusion sur TF1 le samedi 21 janvier

Folle Amanda
Barillet et Grédy
Mise en scène : Marie-Pascale Osterrieth

Avec Michèle Bernier, Arielle Dombasle, Patrick Braoudé, Pierre Cassignard,
Philippe Lelièvre, Roland Marchisio

Pour fêter dignement les 50 ans de l’émission culte « Au théâtre ce soir » qui a fait les beaux soirs de la télé, le théâtre de Paris, nous convie à une des pièces les plus marquantes, créée par Jacqueline Maillan « Folle Amanda », et dont son mari Michel Emer avait composé les chansons.

Nous sommes dans les années 70, Amanda est une ancienne gloire du music-hall, elle a été très cigale et pas du tout fourmi ! Toujours dynamique et de bonne humeur, hélas, ce n’est pas vraiment la meilleure façon de payer ses factures... Elle a été mariée, heureuse, mais voilà Philippe a préféré la quitter pour épouser un compte en banque et devenir Ministre !


Sa sœur, la charmante Lucette l’aide financièrement, et l’encourage à publier ses Mémoires. Mais voilà, les mémoires d’une chanteuse dont le mari est ministre, ça ne fait pas sérieux, autre temps autre mœurs... Philippe s’invite chez Amanda pour lui demander de renoncer à publier son livre.


Michèle Bernier ne tente pas d’imiter « la Maillan » et compose son personnage de façon plus tendre et amicale, très complice avec Arielle Dombasle, qui joue avec humour Lucette la « fourmi ». Les messieurs ne sont pas en reste, Patrick Braoudé, charmeur et fieffé menteur, Roland Marchisio, amoureux transi, Pierre Cassignard râleur et Philippe Lelievre antiquaire un peu précieux. Des répliques qui font toujours rire, les quiproquos, tous les ingrédients sont là pour une sympathique soirée de théâtre, menée tambour battant en boa rose et strass !



Et le final comme la tradition le voulait lors des émissions, « les décors sont de..., les costumes de... » Michèle Bernier cite les auteurs, la metteure en scène, les artistes, sous nos applaudissements. Le public a suivi, claqué des mains, rit, et chantonné « Paulo ». 


Anne Delaleu
19 janvier 2017

Aucun commentaire:

Publier un commentaire