mercredi 18 juillet 2018

Suite française - théâtre du Balcon Avignon


19h durée 1h15
Théâtre du Balcon réservations +33 (0)4 90 85 00 80

Suite Française
Irène Nemirovsky

Adaptation Virginie Lemoine, Stéphane Laporte

Mise en scène : Virginie Lemoine
Interprètes : Florence Pernel, Beatrice Agenin, Christiane Millet, Samuel Glaumé, Emmanuelle Bougerol, Cédric Revollon

Ce roman n’a jamais été achevé par Irène Nemirovsky, ses filles ont longtemps gardé le manuscrit qu’elles pensaient en fait être le journal intime de leur mère, déportée à Auschwitz en 1942.

Madame Angellier de noir vêtue, dresse l’inventaire de ce qu’elle a fait cacher, en effet, c’est l’Occupation et elle est contrainte d’accueillir un officier allemand Bruno Von Falk. En bonne propriétaire elle retire de sa ferme tout ce qui pourrait “tenter” l’ennemi. Sa brue Lucile, et Marthe la bonne emballent la vaisselle. Le mari de Lucile est prisonnier, elles n’ont pas de nouvelles.

L’officier est reçu sèchement par la veuve Angellier, c’est un homme cultivé certes, mais c’est l’occupant. Il parvient non sans mal à obtenir de jouer du piano et de se servir de la bibliothèque.

Lucile, n’est pas heureuse en ménage, son mari la trompe ouvertement, ce qui n’a pas l’air de choquer Mme Angellier. Bruno Von Falk est lui aussi marié, mais depuis quatre ans il n’est pas retourné dans son foyer. La douceur de Lucile et aussi leurs goûts communs pour la musique et les livres les rapprochent. Ils vont tomber amoureux.

Le cousin de Marthe, lui a quelques problèmes avec son “officier”, ce dernier tourne autour de sa femme. Mais de plus gros ennuis l’attendent avec la châtelaine, femme du maire, et collaboratrice quand ça lui chante, une bigote infâme. Un drame va se produire et les uns et les autres vont se révéler sous un jour nouveau, des héros, des êtres humains.

Après “Le bal” du même auteur, Virginie Lemoine met en scène une histoire d’amour, d’amitié, de haine.

On retrouve avec plaisir Florence Perne écartelée entre amour et devoir, la toujours parfaite Béatrice Agenin, Christiane MIllet est une châtelaine à tordre dans tous les sens du terme, Samuel Glaumé est charmeur, Emmanuelle Bougerol drôlissime, et Cédric Revollon humain et révolté.

Un très beau moment de théâtre.

Anne Delaleu
18 juillet 2018

Aucun commentaire:

Publier un commentaire