lundi 21 mai 2018

L'idiot - F. Dostoïevski - théâtre 14



Jusqu'au 30 juin 2018
lundi à 19h, mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 21h00
matinée samedi à 16h
durée 2h30
Site du théâtre ICI


L’idiot

Feodor Dostoievski

Mise en scène et adaptation théâtrale Thomas le Douarec

Avec  Arnaud Denis, Thomas le Douarec, Caroline Devismes, Fabrice Scott, Marie Lenoir, Marie Oppert, Solenn Mariani, Daniel-Jean Colloredo, Bruno Paviot


Le prince Mychkine se retrouve en Russie après une longue période passée en Suisse, pour soigner ces crises d’épilepsie. C’est un être pur, idéaliste, il lit sur les visages et dans les cœurs.

Son charisme fait chavirer Aglaë, fille du général Epantchine, il trouble aussi Nastassia Philippovna, la jeune femme est entretenue, elle a eu une enfance dure, et subit des violences. Laquelle choisira-t-il, il les aime toutes deux à sa manière.

Nastassia joue de ses charmes, elle a ensorcelé Rogojine et son père ! Rogojine aime-t-il vraiment Nastassia ou est-ce une de plus à éblouir avec son argent. Quant à Aglaë, elle souffre de ce petit monde bourgeois, étriqué, elle aspire à autre chose, et surtout à sortir de sa famille et s’occuper des autres, mais est-elle vraiment consciente du monde extérieur ? La jalousie l’emporte lorsqu’elle interpelle Nastassia et lui reproche sa vie.

Mychkine est un être trop pur qui découvre l’univers malsain, immoral de la société. Ces réparties font rire par leur naïveté.

Arnaud Denis campe un prince Mychkine, lumineux, sincère, mention aussi à Daniel-Jean Colloredo (Général Epantchine ou Général Ivolguine) truculent, fort en gueule, Caroline Devismes (Nastassia) est émouvante, Marie Oppert (Aglaë) passe de l’oie blanche à la furibonde. Tous les comédiens sont excellents et investis dans leurs personnages.

Quelques longueurs, mais ce n’est pas aisé d’adapter un roman comme celui-ci ! A découvrir pour l’interprétation et les superbes costumes de José Gomez.



Anne Delaleu
21 mai 2018


Aucun commentaire:

Publier un commentaire