samedi 16 décembre 2017

Même pas mort ! - Popeck - théâtre de l'Archipel


Site du Théâtre de l’Archipel  ICI
Vendredi 19h et samedi 17h
jusqu'au 13 janvier 
durée 1h15

Même pas mort !
De et avec Popeck
Le public s’installe, les impatients, les fans de Popeck, ils l’attendent depuis si longtemps, un monsieur répond à son voisin « oh avec Popeck on sait qu’on va rire, c’est bien pour ça que je suis là ! ».
photo Pascal Ito
Le rideau s’ouvre, l’octogénaire favori des français, est sur scène, chapeau rond vissé sur la tête, il applaudit, nous ? mais non, il se chauffe les mains, sa femme n’a pas voulu mettre le chauffage !

Ah sa femme, il nous en parle, de leur première rencontre à leur mariage, enfin, il la supporte ... elle en prend pour son grade ! on ne connait pas son prénom, c’est comme la femme de Colombo, il en parle souvent mais pas en bien.


Et puis, Popeck puise dans ses souvenirs, son père, ses « chers disparus », Devos, Brassens, Esposito, dont il détourne sans problèmes les textes ! Ah les blagues de Popeck, l’air de rien, avec son air sérieux, il en balance des vertes et des pas mûres...

Anciens sketchs ou nouveaux, son irrésistible accent, ses phrases cultes « on n’est pas des sauvages, quand même ! ». Ses caleçons molletonnés bien entendu, à côté des strings qui ne cachent pas grand-chose. Et puis c’est un sportif, voyez comme il pratique le golf en salle, attention aux têtes...
photo Rod Morris
Popeck « Même pas mort ! » mais non et il le prouve depuis des années, il a dépassé l’âge prévu par les statistiques !

Anne Delaleu
16 décembre 2017

Aucun commentaire:

Publier un commentaire