vendredi 9 septembre 2016

Quand le diable s'en mêle - Feydeau/Bezace - théâtre de l'Aquarium



Anne Delaleu
Théâtre de l’Aquarium site ICI
(2h 30)

Quand le diable s’en mêle
D’après trois courtes pièces de Georges Feydeau

Adaptation et mise en scène Didier Bezace

« Léonie est en avance »
Toudoux (joli nom !) est le futur papa, c’est son premier et Léonie sa femme souffre, elle n’a pas l’intention de le laisser en repos ! La belle-mère n’arrange rien, et la sage-femme aux allures de diablotin va semer la zizanie avec malice.

« Feu la mère de madame »
Lucien a fait la noce, il rentre tard, costumé en Louis XIV, il se fait sermonner par sa femme mais hélas pour eux, la nuit ne sera pas douce, le diable viendra leur annoncer le décès de la mère de madame. Lucien ne pense qu’à ses créanciers qu’il va enfin pouvoir régler. Mais Monsieur Lemalin leur a joué un bien vilain tour.

« On purge bébé »
Monsieur Follavoine vend des pots de chambre en porcelaine incassable, il compte bien avoir la clientèle de l’armée française et pour cela a invité le colonel Chouilloux. C’est sans compter sur le diablotin qui prendra la tête à Toto ! Ce petit chenapan ne veut pas boire sa purgation, sa mère, trainant en bigoudis, robe de chambre, rien de bien folichon, mais elle n’en a cure, se préoccupe surtout de la santé du gamin et trouvera un allié en la personne de Chouilloux, hélas pour lui...

On rit beaucoup avec les comédiens, qui s’en donnent à cœur joie et jouent avec sincérité, cette galerie de personnages peu recommandables, mais si touchants dans leur maladresse.


Feydeau à travers ses pièces, démontre sa vision peu idyllique de la vie conjugale, il en savait quelque chose et a réussi à nous faire rire de ses démons intérieurs.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire