mercredi 3 septembre 2014

De quoi parlez-vous ? Tardieu - Lucernaire


Textes de Jean Tardieu (1903 – 1995)

 « Oswald et Zénaïde »
Deux fiancés, un peu coincés, soupirant et hésitant, n’osant pas dire la vérité à l’autre, tout est dans le texte, entre banalités à voix haute et apartés plus importantes, Tardieu fait la part belle au détournement des phrases, ridiculisant les conventions du langage.

« Finissez vos phrases »
 Deux personnes se retrouvent, se parlent mais ne finissent pas leurs phrases ; la conversation est donc limite heureusement il y a la gestuelle et l’intonation !

« Le guichet »
Le bureau des renseignements de la gare, les préposés n’ont pas l’air disposés à répondre à une simple question du Monsieur qui leur fait remarquer qu’il est seul, mais l’administration ne plaisante pas, et il devra quand même prendre un jeton d’appel…

« De quoi s’agit-il ? »
Une salle de tribunal où un juge a beaucoup de mal à comprendre ce que les époux Poutre lui affirment car ils s’embrouillent et disent dans une même phrase tout et son contraire au sujet d’élèments « naturels »…

Jean Tardieu avait l’art de transformer un texte, « un mot pour un autre » est un petit bijou de drôlerie, et un exercice de style, dont je vous laisse juge à vous de remplacer par les mots «normaux » !

« Un mot pour un autre »
Madame reçoit M. de Perleminouze qui est son amant. Il entre chez Madame, mais son épouse Mme de Perleminouze est là !

ü  Monsieur de Perleminouze(à part).-Fiel ! Ma pitance !
ü  Madame de Perleminouze Fiel!...Mon zébu !..(avec sévérité) :Adalgonse , quoi, quoi, vous ici ? Comment êtes-vous bardé?
ü  Monsieur de Perleminouze (désignant la porte)- Mais par la douille !
ü  Madame de Perleminouze- Et vous bardez souvent ici ?

La créativité et la jeunesse des comédiens, le lien entre chaque scène est un vrai numéro de music-hall ! Il y a aussi beaucoup de poésie dans ce spectacle, tant dans le décor modulable, les costumes, et surtout le texte que les jeunes comédiens jouent avec plaisir et gourmandise.


Un savoureux spectacle qui fait les beaux jours du festival Off !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire