mardi 23 septembre 2014

Quatre minutes - Kraus - théâtre La Bruyère





Mise en scène Jean-Luc Revol

Avec Andréa Ferreol, Pauline Leprince, Erick Deshors, Laurent Spielvogel

Mme Krüger a deux passions la musique et son maître Wilhelm Furtwängler, grand chef d’orchestre allemand. Elle donne des cours de piano dans une prison, dont le directeur a un nom bien prédestiné, M. Meyerbeer !

Jenny n’a qu’une passion, la musique et… cogner son gardien. Ce dernier, M. Mutze doit participer à une émission de télé sur la musique, Mme Krüger le fait « répéter » en lui lançant des phrases tirées de divers opéras !


Jenny est inscrite au cours de piano par le directeur de la prison. Elle est emprisonnée pour meurtre.  M. Von Loeben son beau-père est convaincu de son innocence, mais il n’a pas été irréprochable avec elle…

Jenny tendue comme un arc, remplie de haine face à  Mme Krüger hermétique aux autres formes de musique, guère aimable et se protégeant derrière un air revêche.

La musique peut-elle sublimer la vie ? Doit-on tout lui sacrifier ? Dans ce contexte, elle permettra aux deux femmes de s’apprivoiser, de se connaître mieux et d’accepter la vie telle quelle est.

C’est une histoire humaine, dure, parfois drôle, les comédiens s’investissent totalement. Aidés en cela par une mise en scène « ciné », à noter aussi des décors transformables, qui nous transportent d’un lieu à un autre. Les dernières minutes sont intenses et la musique nous envahit totalement.

Une belle histoire et une distribution d’un grand niveau.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire