dimanche 7 septembre 2014

Dieux des planches - Dussane



Dieux des planches
Collection « 1900 vécu »

Béatrix Dussane (1888 – 1969)


Sociétaire honoraire de la Comédie Française – pensionnaire en 1903 a 15 ans – elle a laissé un précieux témoignage sur ses débuts et  sur le théâtre du début du 20ème siècle, son style vif décrit tant le physique que la façon de jouer des célébrités de l’époque. 

Elle est même consciente que le cinéma et le disque ont enregistré trop tard Coquelin, ou Sarah, qui paraissent si démodés à l’écoute !



En refermant ce livre, je me suis dit que 100 plus tard, les mêmes problèmes surgissent, on parle aujourd’hui de «têtes d’affiche » pour remplir les salles, et c’était la même chose avant la première  guerre. 

Guitry père et fils, Sarah Bernhardt, Réjane, Cassive, on affichait complet et le public de l’époque allait voir la triste histoire de l’Aiglon jouée par une Sarah de 56 ans ! le théâtre de boulevard jouait aussi des pièces sans grand intérêt mais qui trouvait un public, le théâtre dit d’avant-garde prenait son essor avec Antoine et Copeau.

Béatrix Dussane, ne se contentait pas de jouer, elle a été un professeur dès 1929, conférencière en tournée et aussi à la radio, cultivée elle a donné l'amour de la scène a de nombreux comédiens, Maria Casarès, Sophie Desmaret, Hirsh, Bouquet, Charron, Gélin etc

Le théâtre à l’époque n’avait pas de concurrent direct, le cinéma balbutiait, pas de télé, ni d’internet. Sortir et découvrir une pièce était une fête !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire