vendredi 1 février 2019

Le canard à l'orange - William Douglas Home - théâtre de la Michodière


mardi au samedi 20h30
samedi 16h30 - dimanche 15h30
Site du théâtre ICI

Le canard à l’orange

William Douglas Home


Adaptation Marc-Gilbert Sauvajon

Mise en scène Nicolas Briançon

Avec Anne Charrier, Nicolas Briançon, Sophie Artur, François Vincentelli, Alice Dufour


Le regretté Pierre Barillet n’osant plus parler de théâtre de boulevard (un peu trop galvaudé) il parlait de théâtre de divertissement, et quel plus beau mot que celui-ci pour illustrer cette reprise, par Nicolas Briançon succédant ainsi à Jean Poiret.

Hugh et Liz sa femme sont mariés depuis 15 ans, lui est animateur célèbre et ne compte plus les coups de canif dans le contrat de mariage…

Et puis un jour, il apprend que Liz a un amant, elle souhaite divorcer pour vivre avec un brillant trader rencontré lors d’une soirée. Hugh toujours fanfaron a l’air de bien prendre la chose, invite l’amant dans leur maison pour le week-end, mais il a une idée derrière la tête et invite également sa charmante secrétaire, son but prendre les torts à sa charge et donc se faire pincer en flagrant délit d’adultère, par Mme Grey, leur gouvernante un véritable dragon ! Mais veut-il vraiment laisser partir Liz ?

C’est un festival de répliques drôles, de situations loufoques, un vrai régal, les comédiens s’en donnent à cœur joie, François Vincentelli, brillant trader sans une pointe d’humour, surtout pas celui d’Hugh ! Nicolas Briançon est tel un chat devant un pot de lait, gourmand, spirituel, élégant. Anne Charrier a le charme qu’il faut, la belle Alice Dufour est naturelle et amusante, et bien entendu Sophie Artur est un numéro comique à elle seule ! D’ailleurs vous avez intérêt à éteindre vos portables.

Comme la tradition le voulait à la fin de chaque pièce jouée « Au théâtre ce soir », Nicolas Briançon présente l’équipe technique et bien entendu les comédiens. Moi j’aime bien et ça m’a diablement rajeuni !


Un canard qui vaut tout à fait le détour.

Anne Delaleu
1er février 2019
Théâtre de la Michodière

Aucun commentaire:

Publier un commentaire