jeudi 31 janvier 2019

Le lien - F. Bégaudeau - théâtre Montparnasse

mardi au samedi 20h30
samedi 17h30
site du théâtre ICI

Le lien

François Bégaudeau


Mise en scène: Panchika Velez

Avec Pierre Palmade, Catherine Hiegel et Marie-Christine Danède


Une salle à manger, le repas se termine, Christiane s’active mais hélas parle beaucoup, on ne peut pas l’arrêter ! Elle présente le fromage de chèvre à Stéphane, son fils, qui s’ennuie, semble perdu dans ses pensées, et se contrefiche que Carrefour City ferme pendant trois jours !

Alors, sans dire un mot il se lève, enfile son blouson, il part. A l’étonnement de Christiane il va répondre par des mots durs, parfois drôles, elle ne comprend pas ce qui arrive. Elle se fait une joie de recevoir son fils. Mais voilà, le comportement de sa mère atteint Stéphane, il est écrivain, un ego surdimensionné, puisque le reproche qu’il fait à Christiane, c’est de ne pas lire ses livres !

Christiane est veuve, elle ne se laisse pas aller, s’est fait des amis dont Françoise du cours de yoga, la réputation de son fils la dépasse un peu. Et puis après tout elle réagit comme n’importe quelle maman. Pour Stéphane ce n’est pas assez, s’intéresse-t-elle seulement à ce qu’il écrit ?  Alors il part dans des théories tirées par les cheveux, sous-entend qu’elle est peut être « nazie » « de droite ou de gauche », enfin il est un peu compliqué le petit !


En effet, elle n’a pas grand-chose en commun avec Stéphane, par contre, lorsque Françoise débarque avec son gâteau, là elles ont de quoi discuter ! Françoise comprend la situation, elle non plus, ne fait pas allusion aux livres de Stéphane, mais plutôt à son côté « people ». Elle le connaît depuis tant d’années.

Le thème de cette histoire est éternel, on a toujours quelque chose à reprocher à nos parents, et c’est lorsqu’ils sont partis que l’on éprouve des regrets, parfois des remords. Alors pourquoi ne pas aller dans la simplicité, ce que ne fait pas Stéphane, Christiane a des goûts simples, elle est loin d’être sotte, elle aime ses enfants, célèbres ou pas !

Catherine Hiégel est une mère bien patiente avec ce grand gamin désagréable, Pierre Palmade est drôle, tête à claques aussi, Marie-Christine Danède apporte réconfort et désamorce la situation.


Panchika Velez a su trouver l’ambiance qu’il fallait à cette comédie douce-amère, elle a signé de nombreuses mises en scène, dont «Au début » de François Bégaudeau, et plus récemment « Qui a peur de Virginia Woolf » au théâtre 14. 

Anne Delaleu
31 janvier 2019

Aucun commentaire:

Publier un commentaire