samedi 9 février 2019

Kean - A.Dumas - théâtre 14

jusqu'au 23 février 2019 
mardi, vendredi et samedi 20h30
mercredi et jeudi 19h -
samedi 16h
durée 2h
Site du théâtre ICI

Kean

Alexandre Dumas


Adaptation Jean-Paul Sartre

Mise en scène Alain Sachs assisté de Corinne Jahier

Alexis Desseaux, Sophie Bouilloux, Justine Thibaudat, Eve Herszfeld, Frédéric Gorny,
Stéphane Titeca, Pierre Benoist, Jacques Fontanel.

Dans son salon, Elena, épouse de l’ambassadeur de Danemark, reçoit une amie, toutes deux ne parlent que de lui, le grand Kean, de ses amours, ses conquêtes, ses rôles aussi parfois… Il est aimé par Elena et également par une jeune héritière fort riche, Anna Damby. Le Prince de Galles, s’intéresse aussi à Elena, le voici d’ailleurs, ne pouvant se retenir de rire, il annonce à ses hôtes une bien amusante nouvelle, Kean se serait enfui avec la jeune Anna qui échappe ainsi à un mariage arrangé avec Lord Mewill, criblé de dettes. Elena est émue et cache ses sentiments. Mais la comédie continue, et ce diable d’homme arrive enfin, au dîner de l’ambassadeur, alors qu’on ne l’attendait plus ! Surprise, interrogation, mais notre trublion, excessif parvient à faire lire a Elena une lettre lui demandant de le rejoindre dans sa loge.

Tout ne se passera pas comme prévu ! La charmante Anna viendra au bon moment, piètre comédienne mais amoureuse sincère du grand homme, dont on ne sait jamais s’il joue la comédie à chaque instant, s’il est sincère parfois.

Alexis Desseaux est un Kean extraverti, dont on ne sait vraiment s’il est sincère ou s’il  joue la comédie, il est parfait. Sophie Bouilloux campe l’élégante Elena. Jacques Fontanel est un amusant ambassadeur, Frédéric Gorny tout à fait à l’aise dans son rôle de Prince, Justine Thibaudat une charmante Anna, sans oublier les excellents Pierre Benoist, Eve Herszfeld et Stéphane Titeca. La mise en scène d’Alain Sachs est dynamique, il a pris le parti de faire un Kean dans la bonne humeur, le bouffon du Prince de Galles.

Les beaux décors de Sophie Jacob, sont manipulés par les comédiens pour figurer chaque changement de lieux, de scènes, les costumes de Pascale Bordet sont superbes, élégants.

Jean-Paul Sartre s’est intéressé à la pièce de Dumas « Kean ou désordre et génie », cette pièce écrite en 1836, trois ans après la disparition du tragédien, fut « réinventé » par Sartre en 1954. Dumas avait choisi Frédérick Lemaître et Sartre le grand Pierre Brasseur (qui fut Frédéric Lemaître dans les « Enfants du Paradis » !).


Une pièce intéressante, dynamique, drôle, à ne pas manquer.

Anne Delaleu
9 février 2019
Théâtre 14

Aucun commentaire:

Publier un commentaire