mardi 22 janvier 2019

La dama boba - Lope de Vega - théâtre 13/jardin

jusqu'au 17 février 2019
mardi au samedi 20h - dimanche 16 h
durée 1h45
site du théâtre ICI

La Dama Boba (ou celle que l’on trouvait idiote)

Félix Lope de Vega


Mise en scène Justine Heynemann

Sol Espeche (Nise), Stephan Godin (Otavio), Corentin Hot (Turin), Rémy Laquittant (Liséo), Pascal Neyron (Duardo), Lisa Perrio (Clara), Roxanne Roux (Finéa), Antoine Sarrazin (Laurencio)


Une grande pièce, deux lits se font face, la chambre est délimitée par un tracé. Justine Heynemann a choisi d’adapter à notre époque, toujours en Espagne, cette histoire écrite en 1613.

L’histoire de deux jeunes sœurs, Nise élégante et cultivée, toujours un livre à la main, Finéa innocente et niaise, mignonne, mais ne comprenant rien de rien, en cela elle ressemble à Agnès de l’Ecole des femmes.

Otavio, le père ne souhaite qu’une chose marier tout d’abord Finéa, cela sera facile grâce à l’héritage de son oncle, il faut bien réparer la « nature », Nise n’aura pas de soucis pour trouver un mari (d’ailleurs elle a en secret un promis…). Mais quand l’esprit vient aux filles amoureuses, tout se complique… et la sotte ne l’est pas tant que ça. Hélas pour ces blanches colombes, les « promis » sont de vilains messieurs, mais on doit s’attendre à tout avec ces demoiselles !

Sol Espeche est une « Armande » qui se jette avec fougue sur Rémy Laquittant, Liséo attiré par le bel esprit, il est très drôle ! Roxanne Roux est une tendre et espiègle Finéa, innocente qui tombe dans les bras de Laurencio, intéressé par l’argent (dynamique Antoine Sarrazin). Lisa Perrio et Corentin Hot sont des valets astucieux et Pascal Neyron est Duardo, poète gratouillant sa guitare, son côté pleurnichard fait bien rire, Stephan Godin est Otavio, le père qui n’en finit pas d’avoir du souci avec ses filles.


Enfin voilà une comédie bien réjouissante, dynamique, interprétée avec fougue et humour par les comédiens. Les intermèdes musicaux (je n’ai pas tout reconnu…) sont entraînants et le public était enthousiaste !

Anne Delaleu
22 janvier 2019

Aucun commentaire:

Publier un commentaire