mardi 1 mars 2016

Libres sont les papillons - L. Gershe - théâtre Rive-Gauche



Site du théâtre ICI


Du mardi au samedi à 21h - dimanche à 15h (Relâches exceptionnelles les 1er et 17 mai 2016)

Libres sont les papillons
de Léonard Gershe
Adaptation Eric-Emmanuel SCHMITT Mise en scène Jean-Luc MOREAU
Avec Nathalie Roussel- Anouchka Delon- Julien Dereims - Guillaume Beyeler



Quentin écrit et compose de la musique, sa chambre pas terrible, la décoration n’est pas son fort et pour cause…

Julia sa voisine, charmante et bien délurée, lui propose de faire connaissance entre voisins, il est vrai que les murs sont si fins, que les conversations s’entendent. Julia a entendu Quentin se disputer avec sa mère au téléphone.

Prendre un café pourquoi pas ? et tandis que Quentin verse le café à côté de la tasse, Julia lui lance « t’es aveugle ou quoi ? », à la réponse affirmative du jeune homme, celle-ci est bien embarrassée !


Madame Mère arrive à l’improviste et découvre le jeune couple, Julia croquant sa pomme avec délice, Quentin un peu moins à l’aise. Sa mère est auteure d’un personnage à succès (petit garçon aveugle). Elle voudrait que son fils retourne vivre avec elle, sous sa protection, à Neuilly.
Il est vrai que deux mondes s’affrontent tout d’un coup, le Neuilly et le Barbès ! Quentin souhaite son indépendance, mais comment empêcher une mère de ne pas s’inquiéter pour son fils, quel que soit son âge ?

Julia aime la vie, l’amour et Quentin, mais elle est affligée d’un handicap, elle ne veut pas ou a peur de s’engager pour la vie. La mère de Quentin le sent bien et fera tout pour briser le couple.

Une belle histoire d’amour, on rit beaucoup aussi car les dialogues sont percutants, l’adaptation de cette pièce créée en 1970 à New York est totalement réussie. La mise en scène de Jean-Luc Moreau est jeune et pleine d’humour.


Julien Dereims est d’une sensibilité rare, il est émouvant, face à la tornade Anouchka Delon, rigolote, pleine de vie. Nathalie Roussel campe une mère de famille dépassée par les événements mais sensible et intelligente, Guillaume Beyeler est très drôle dans le rôle du metteur en scène déjanté d’une pièce qui l’est tout autant !

L'auteur Leonard Gershe (1922-2002) parolier et scénariste américain. Il a écrit notamment pour Audrey Hepburn, Fred Astaire, Cyd Charisse dans des comédies musicales à succès.

Challenge théâtre 2016

Aucun commentaire:

Publier un commentaire