mercredi 8 octobre 2014

Camille, Camille, Camille - Jabès - Lucernaire


Camille, Camille, Camille
Sophie Jabès

Adaptation et mise en scène : Marie Montegani

Avec : Vanessa Fonte, Nathalie Boutefeu, Clémentine Yelnik, et Geneviève Dang


Trois comédiennes revivent la vie et l’amour de Camille, Camille au seuil de la mort, Camille pleine de vie et amoureuse, Camille sombrant dans la folie. Elles donnent beaucoup d’intensité à leur personnage, on en retient son amour fou pour Rodin, son désespoir, sa fin de vie misérable, abandonnée par sa famille (à part Paul), à une époque sombre où les asiles n’étaient plus ravitaillés pendant l’occupation allemande, la même triste fin que Séraphine de Senlis.

Camille Claudel est le personnage dont rêvent toutes les comédiennes, amour, passion, tragédie, folie, amour de l’art, talent, etc.

Rodin dont on ne remet pas en cause l’immense talent, a été dépassé par cette relation qu’il pensait éphémère comme tant d’autres… comme beaucoup d’artistes de génie il aimait surtout sa tranquillité, ne voulait être que le seul talent du foyer et avec Rose il était servi !


On a beaucoup glosé sur Paul Claudel à cause de Camille,  il n’en reste pas moins un de nos grands poètes et dramaturges, Camille avait beaucoup d’admiration et de tendresse pour lui.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire