mercredi 29 octobre 2014

Le pain de ménage suivi de Le plaisir de rompre - Jules Renard - Théâtre Daunou



« Le Pain de ménage » (1898) suivi de « Le plaisir de rompre » (1987)
Jules Renard

Le Pain de ménage (1898)
Deux couples sont réunis dans un chalet, c’est la fin de soirée, Marthe et Pierre prennent un dernier verre alors que leurs conjoints respectifs se sont éclipsés, l’un pour se coucher, l’autre pour veiller sa fille. Ils badinent sur tout et rien, Marthe pousse Pierre à se dévoiler, à avouer qu’il trompe ou a trompé sa femme.

Plaisir de rompre (1897).
Blanche reçoit pour la dernière fois, son amant Maurice. Elle l’a poussé à un mariage de convenances, il en est de même pour elle, qui souhaite avant toute chose la sécurité à l’amour.

Le texte est léger, beau, quoiqu’un peu daté ce qui ressort d’autant plus car les comédiens jouent en costumes modernes, et les dialogues ne collent pas à notre époque ! Mais Béatrice Agenin sait jouer de sa féminité et son partenaire Laurent d’Olce trouve le ton juste d’un amant malheureux.

Il manque pourtant d'un rien, pour que l'émotion soit au rendez-vous, mais ne boudons pas notre plaisir...




Aucun commentaire:

Publier un commentaire