mercredi 2 octobre 2013

Nana - Zola - Lucernaire




Mise en scène : Céline Cohen et Régis Goudot
Avec : Céline Cohen et Régis Goudot

Nana fille de Coupaud et de Gervaise, n’a connu que les coups,  l’image de ses parents alcooliques, la misère, les quartiers sombres et mal famés. Elle s’enfuit et arpente les rues en quête d’un « protecteur » riche et vieux.

Nana n’est pas vraiment une courtisane, aucune culture, aucune éducation, aucune finesse, mais un corps sensuel dont elle se sert pour pourrir un peu plus les hommes qui la convoitent, elle n’a aucune retenue, l’argent est pour elle le nerf de la guerre. Elle n’est jamais rassasiée, envieuse, elle veut accéder à la richesse bien établie d’une ancienne courtisane dont elle envie la « bonne réputation ».

C’est une actrice médiocre ? Qu’importe, son rôle de Vénus au théâtre lui rapporte la notoriété et surtout des clients riches, puissants, dont elle se rit et qu’elle ridiculise. Ceux-ci sont-ils à plaindre ? Ils ont la richesse et la puissance, et surtout un ennui conjugal qui les pousse dans d’autres lits, et Nana ne va pas s’en priver. C’est une manipulatrice née qui refuse la misère, tous les moyens sont bons et tant pis si certains sont poussés au suicide.

La pourriture est partout dans les cœurs et dans les corps et le monde autour d'eux va s'effondrer.

L’interprétation de Céline Cohen et Régis Goudot  est très forte, âpre, sans complaisance, ils vivent leurs personnages avec intensité.

C’est une intéressante adaptation du roman de Zola.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire