jeudi 3 octobre 2013

Homme et galant homme - E. De Filippo - théâtre 14





Nous avons une troupe de théâtreux  qui a déjà loupé leur « première » au théâtre de la station balnéaire de Bagnoli, près de Naples.  Le jeune et riche imprésario s’occupe de leurs frais, mais le chef de troupe préfère les bons petits plats faits maison et surtout dans la chambre d’hôtel … ce qui n’est pas du goût de tout le monde, un hôtel chic avec du linge qui pend au balcon et la tambouille dont l’odeur chatouille les narines des vacanciers !

Le jeune homme est l’amant de Bice, jolie femme énigmatique, celle-ci refuse de lui dire son nom ni où elle loge mais elle lui avoue qu’elle attend un enfant ! Il envoie en « mission » un des comédiens pour suivre la jeune femme et connaître ainsi son adresse. Il est galant homme, soucieux de ses devoirs, il décide de se marier pour éviter le déshonneur de sa maîtresse. Il se promet de se jeter aux pieds des parents pour leur demander la main de leur fille. Il n’est pas au bout de ses surprises….





En attendant, nous assistons à la répétition de la pièce larmoyante que la troupe décide de jouer le soir même, il a bien du souci à se faire le chef de troupe, des comédiens encore plus mauvais que lui, dont sa maîtresse enceinte jusqu’aux dents et un souffleur qui ne comprend rien mais rien à ce qu’il lit ! Ce qui nous vaut des bons moments de rire.

Ajoutez à cela, un frère qui veut venger l’honneur de sa sœur, une mère très étonnée que l’on lui demande la main de sa fille déjà mariée à un comte, saupoudrez de folie douce, faire mitonner avec une commissaire débordée et complétement déjantée par de "vrai/faux fous" et vous aurez une bonne occasion de rire aux larmes !


Personne n’est épargné, pas plus les nantis que les miséreux. 

Une très bonne mise en scène avec des comédiens qui s’amusent autant que nous.


Eduardo de Filippo né à Naples en 1900 mort à Rome en 1984. Dramaturge, poète, metteur en scène acteur. Il était le fils naturel d’Eduardo Scarpetta lui-même comédien et dramaturge.
Eduardo de Filippo s’est toujours attaché à montrer la société napolitaine dans tout ce qu’elle a de joyeux et aussi de pitoyable. On retrouve tous les ressorts de la comédie à l’italienne, les bouffonneries, les histoires compliquées mais si drôles !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire