mardi 15 octobre 2013

Hughie - O'Neill - Espace des Arts, scène nationale de Chalon-sur-Saône



Eugène O’Neill (1888-1953)
Prix Nobel de littérature en 1936

Avec Gilles Cohen et Jacques Tresse
Mise en scène Jean-Yves Ruf

Dans le hall d’entrée d’un hôtel peu reluisant, Charles derrière son bureau attend, de toutes façons c'est son métier, il est veilleur de nuit. Son seul compagnon c’est le transistor, il écoute de la musique classique, sans broncher, imperturbable.


Erié Smith rentre, un peu éméché, c'est le client. Il demande au veilleur ses clés, sans le saluer, il est tout puissant, il est d’une autre classe sociale. Hughie, le précédent veilleur de nuit est mort, Erié le connaissait bien, on pourrait penser qu’il a de l’amitié, mais il n’est que mépris, et pense amuser Charles avec les bonnes blagues qu’il faisait à Hughie. Il se vante de ses conquêtes féminines et en parle crûment. 

Erié Smith comme tous les accrocs du jeu s'enferre dans sa solitude, la seule personne qu’il peut aborder, manipuler, c’est le veilleur de nuit. C’est sa façon d’exister. 

Gilles Cohen interprète Erié avec conviction, une pointe d'humour, du cynisme à revendre, Jacques Tresse est le confident obligé mais si présent, ne rien dire, écouter, ne pas se plaindre, ne pas envoyer balader le client tout puissant.

Jean-Yves Ruf réussit à faire ressortir le côté intemporel de cette pièce, avec deux interprètes de talent.
Dates des tournées :

  • 19 et 20 novembre : Théâtre de la Renaissance, Oullins-Grand Lyon
  • 26 et 30 novembre : Théâtre Dijon Bourgogne, Centre dramatique national
  • 4 au 22 décembre : Théâtre Vidy-Lausanne

Aucun commentaire:

Publier un commentaire