vendredi 4 octobre 2019

Madame Zola - A. Le Goff - Petit Montparnasse



Site du théâtre ICI
durée 1h20
mardi au samedi 21h et dimanche 17h

Madame Zola
Annick Le Goff


Mise en scène Anouche Setbon

Avec Catherine Arditi et Pierre Forest (photos  J. Stey)


On entend des aboiements, une femme élégante, tout de noir vêtue, parle gentiment à son fidèle chien Fanfan, la cérémonie l’a épuisée. C’est Alexandrine Zola, elle a conduit son illustre époux Emile au Panthéon, nous sommes en 1908, Zola est mort six ans plus tôt, dans des circonstances étranges, Alexandrine est la seule rescapée. Ils ont été intoxiqués, le conduit de cheminée était bouché…


Alexandrine va et vient dans la pièce, elle parle à Emile comme s’il était présent, lui parle de la cérémonie, elle tousse beaucoup et appelle donc M. Fleury le pharmacien. Celui-ci, affable, sympathique, avec des potions de sa composition, qui laissent perplexe Alexandrine, mais bon, c’est un brave homme, et petit à petit, ils parlent, de leurs vies respectives.

Elle le houspille, trouve étrange, cette manie qu’il a de lui parler alors qu’elle est allongée sur le divan et lui assis derrière ! Il lui parle de sa femme, Alexandrine évoque sa jeunesse et sa fille qu’elle a abandonnée, faute d’argent, une blessure à jamais ouverte. Emile avait sa double vie, elle a fini par accepter les enfants d’une autre, voilà une belle âme. Des enfants qui le lui rendent bien.

Elle se fâche aussi avec Fleury, il va un peu trop loin, sans le savoir elle évacuera son mal-être, avec un homme curieux de nouvelles pratiques “psychologiques”.


Le texte est brillant, drôle, répliques à vif, bien entendu, le duel Arditi - Forest est de haute volée. Catherine Arditi est drôle, émouvante, face à Pierre Forest, acceptant tout par pure amitié, nature et bon vivant.


Une pièce intéressante, sur un personnage méconnu mais combien courageux. Les grands hommes avaient tous un point commun, le génie certes, mais aussi la faiblesse des maris adultères !

A voir sans hésiter !

Anne Delaleu
4 octobre 2019
Petit Montparnasse

Aucun commentaire:

Publier un commentaire