jeudi 24 octobre 2019

Les ecchymoses invisibles - D. Saïbi - Théo Théâtre



Site du théâtre ICI
tous les jeudis à 19h jusqu'au 19 décembre 2019
durée 1h15


Les ecchymoses invisibles
Djamel Saïbi

Mise en scène Djamel Saïbi

Avec Eric Moscardo et Emma Dubois


Dans la pénombre d’un salon, une femme parle seule, elle est terrifiée à l’idée d’affronter Michel son mari. Il lui a remis 50 euros pas plus, pour acheter tout ce qu’il faut et préparer un apéro dinatoire. Ce pourrait être une soirée sympathique, avec le collège de Michel et sa copine, mais Corinne a tout loupé, malgré la liste sur Excel que lui a donné Michel. Elle a dépassé le budget et pas moyen de payer, elle n’avait pas de carte bancaire… Alors elle est sortie du supermarché sans rien, s’est posée un moment avant de rentrer, elle réfléchit, comment va t'elle s’en sortir ?

Michel rentre tout content, c’est un homme séduisant, rigolard il est fou de maquettes d’avion et souhaite montrer sa dernière trouvaille à Fabian son collègue. Un vrai môme !
Elle lui donne son scotch préféré, que bien sûr il lui ordonne de ne pas servir à leurs invités, ils auront un whisky banal ! Comment faire pour aborder la question “supermarché loupé” ?

Michel ne parle pas, il éructe, il gueule, insulte sa femme, arrive à la persuader de tous les maux de la terre, reproches, grossièretés. Elle n’a plus envie de rien, même pas de se préparer pour accueillir le collègue, Michel lui ordonne encore d’aller se changer, avec tout l’argent qu’il dépense pour elle, elle a bien de quoi se vêtir et se maquiller ce soir !

Corinne ne supporte plus les brimades, les humiliations, elle a tout subi, la perversité de son mari l’a éloignée de sa famille, de ses filles, elle n’a plus d’amis.

Les parents de Michel étaient trop amants, fusionnels, ne se préoccupant pas de leur fils, qu’ils ont appelé “Michele” en l’honneur de la chanteuse Michèle Torr, qu’ils adorent. Michèle Torr peut-être n’est-ce pas anodin comme choix, elle aussi est partie après 24 ans de vie commune et de maltraitance !

Corinne a maintenant les cartes en mains et surtout l’arme de service de Michel… que va-t-il arriver ?

Une bonne mise en scène sur un sujet douloureux, Emma Dubois est émouvante sans être larmoyante, Eric Moscardo a le mauvais rôle, mais il est parfait dans le personnage du grand gamin qui veut rattrapper une enfance pourrie. Cela explique ceci mais ne l’excuse pas.

Un spectacle important à voir.


Anne Delaleu
24 octobre 2019
Théo Théâtre

Aucun commentaire:

Publier un commentaire