lundi 8 février 2016

La chambre de Milena - F. Forgeau - théâtre de l'Atalante






Théâtre de l’Atalante site ICI
Les lundis, mercredis et vendredis à 20h30
Les jeudis et samedis à 19h00
Les dimanches à 17h00
Durée du spectacle: 1h20

La Chambre de Milena J.
Texte et mise en scène : Filip Forgeau

Avec Soizic Gourvil et la voix de Daniel Mesguich.


Milena Jesenska, née dans une famille bourgeoise, reçoit une éducation stricte. Elle a 13 ans quand elle perd sa mère, restée seule avec un père qui ne comprenait pas cette jeune fille et son besoin de liberté. Elle commença pourtant à étudier la médecine, comme son père, mais abandonna vite.

Son idéal ? Certes s’occuper des autres et des faibles mais pas par la médecine, elle devient journaliste, traductrice, c’est ainsi que son chemin croise Kafka, elle lui avait demandé la permission de traduire ses ouvrages. Il n’eut pas de mal à s’éprendre de cette jeune femme pleine de vie, peut être trop passionnée pour lui.

Elle devient militante, humaniste, son discours politique reprend bien sûr les grands thèmes que l’on entendra chez Jaurès, Rosa Luxembourg. Certes idéaliste, avec une soif de croire en l’humain.

Milena se mariera et aura une fille, qu’elle ne verra pas grandir, Milena est arrêtée et déportée à Ravensbrück où elle mourra en 1944. Sa fille Onza deviendra elle aussi journaliste.

Soizic Gourvic, incarne avec passion et intensité Milena, elle est gracieuse, féminine. La voix chaude de Daniel Mesguich l’accompagne dans ce chant d’amour et de mort. Il y a du tragique dans l’interprétation et dans la mise en scène. Tel un chœur antique, elle passe de l’exaltation à l’abattement, à la séduction même.


Le décor, le lit de Milena, des livres à même le sol, et des cuvettes, çà et là pour recueillir l’eau qui goutte du plafond, et pour passer d’une scène à l’autre. Les lumières essentielles aussi pour illuminer son parcours.


Challenge théâtre 2016

Aucun commentaire:

Publier un commentaire