vendredi 3 janvier 2020

Belvedere - A-M Bamberger - Guichet Montparnasse


site du théâtre ICI
vendredi, samedi 19h dimanche 15h
durée 1h10
jusqu'au 23 février 2020

Belvedere

Ana-Maria Bamberger


Mise en scène Catherine Mahieu

Avec Joël Grimaud (Stéphane), Catherine Mahieu (Antonia), François Rivière (le docteur)

Antonia écrit des pièces, des romans, pour l’instant elle est plongée dans ses mots croisés. ça fait fonctionner les neurones, de plus, les définitions sont axées sur le théâtre russe, Tchekhov en particulier ! Elle cherche, mordille son crayon, trouve les solutions.

Tiens, voici le jeune docteur qui vient la voir, oui, Antonia est “résidente” dans un asile psychiatrique, comment en est-elle arrivée là ?

Elle a un sacré tonus Antonia, et le docteur Lesourd (mais oui !) a bien du mal à canaliser cette énergie, elle l’envoie promener, elle ronge son frein, lui ses ongles, c’est une vilaine manie, mais elle est bien crispante Antonia !

Lesourd lui donne des comprimés pour la calmer, ou l’empoisonner, c’est ce qu’elle pense, elle réfléchit trop d’ailleurs !

Et puis voilà que surgit dans son univers, un homme tout droit sorti d’un roman de Tchekhov, tout de blanc vêtu, une rose rouge à la main… un ange ?

Elle n’a pas peur mais ne se souvient pas de lui, il est un peu dépité, il a été amoureux d’elle, ils ont suivi le même cursus à l’hôpital, elle a vite abandonné la médecine pour les Lettres, tiens un point commun avec Tchekhov ! Elle finit par rabrouer Stéphane, il est un peu surpris, lui si doux, si gentil avec elle. Mais elle lui permet de revenir…


Antonia est-elle paranoïaque, démente ou bien est-elle tout simplement dans cet établissement pour écrire une nouvelle pièce ?

Après “Cambriolage”, j’ai été agréablement surprise par “Belvédère”, il y a quelques énigmes, des clés, on peut imaginer ce que l’on veut, à nous de broder l’histoire.

Catherine Mahieu qui signe la mise en scène, est une Antonia fougueuse, énigmatique, drôle, les hommes n’ont qu’à bien se tenir, Joël Grimaud est le gentil Stéphane, il parvient quand-même à tenir debout devant la tornade Antonia, François Rivière affronte vaillamment les vannes et autres “délicatesses” de la dame ! Les comédiens servent brillamment un texte poétique, drôle. Un bon moment de théâtre à déguster.

Anne Delaleu
Guichet Montparnasse
3 janvier 2020




Aucun commentaire:

Publier un commentaire