dimanche 22 décembre 2019

Au café Maupassant - Théâtre de Poche Montparnasse


site du théâtre ICI
durée 1h15
vendredi et samedi 19h - dimanche 15h
Jusqu'au 12 janvier 2020

Au café Maupassant

Textes de Guy de Maupassant, conception et mise en scène Marie-Louise Bischofberger

avec Hélène Alexandridis (ou Marie Vialle), Manon Combes, Dominic Goulde, Charlie Nelson (ou Régis Boyer), Pierre Yvon, Antoine Bataille (ou Susanna Tiertant) au piano.

Une brasserie, lieu de toutes les rencontres, de toutes les confessions...

Il pleut ! pour s’abriter un homme entre dans un café, il n’a pas vraiment soif, il s’assied et soudain est interpellé par un de ses anciens amis de collège. Tous deux assisteront à des histoires bien étonnantes, autour de bocks bien entendu. Garçon, un bock ! et la ronde commence !

Une jeune femme en pleurs, avoue à une de ses amies, qu’elle s’est fait passer - oh bien malgré elle - pour une cocotte ! De sa fenêtre, elle a aguiché un homme dans la rue par un signe anodin enfin... de plus “l’affaire faite” il ne lui a pas donné grand chose… ce que lui fait remarquer son amie !

Ou cette histoire tenez, un homme pris de folles crises de jalousie, envers son aimée qui préfère la compagnie de son cheval à celle de notre fou. Quant à Mme de Ker… elle raconte l’histoire sordide qui l’a rendue infidèle, le récit d’un malentendu qui coûtera la vie à un homme.

Il y a aussi, ce couple, le comte vit sa vie, trompe sa femme ouvertement, mais le voilà qui retombe amoureux d’elle ! La comtesse de Sallure lui fait alors un étrange et cynique marché !

N’oublions pas les nouvelles de Normandie lues dans le journal et une vieille histoire remonte à la surface. En mer, conte l’histoire d’un manchot, comment en est-il arrivé à être amputé d’un bras… Il y a aussi ce couple dont la femme tient absolument à fréquenter les “mauvais” lieux ! et aussi l’ami de notre narrateur a assisté, une nuit, enfant, bien malgré lui à une terrible scène, son père frappant sa mère, depuis ce traumatisme, il sombre dans l’alcool, se détache de tout.

Guy de Maupassant a su si bien peindre au vitriol ses contemporains, son écriture, son style ont créé des personnages, tantôt émouvants, drôles, cyniques, les femmes il les a tant aimées, les a défendues, mais il l’a chèrement payé.

Je vous invite à fréquenter ce “café Maupassant”, l’interprétation est de grand niveau, les comédiens dirigés par Marie-Louise Bischofberger, soulignent parfaitement l’univers de Maupassant, textes accompagnés au piano par le talentueux Antoine Bataille, comme au caf’conc’ !

Anne Delaleu
Poche Montparnasse
22 décembre 2019

Aucun commentaire:

Publier un commentaire