jeudi 20 septembre 2018

Légende d'une vie - théâtre Montparnasse


Mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi à 20h30
Samedi à 17h et dimanche à 15h30
Site du théâtre ICI

Légende d’une vie (1919)
Stefan Zweig

Mise en scène Christophe Lidon
Assistante à la mise en scène Natacha Garange
Décor Catherine Bluwal - Costumes Chouchane Abello-Tcherpachian

Avec Natalie Dessay, Macha Méril, Bernard Alane, Gaël Giraudeau et Valentine Galey


Léonore Frank s’active, elle est très élégante, c’est la soirée de son fils Friedrich. Le Chancelier sera présent, Friedrich, doit lire ses œuvres il est poète comme son père Karl. Mais rien ne se passe comme prévu. Il est conscient que c’est l’ombre de son père qui plane sur cette soirée. Il n’a aucune confiance en lui. Sa sœur Clarissa a laissé mari et enfants pour l’occasion. Ils ont une réelle complicité.

Hermann Bürstein, secrétaire et biographe du grand homme, essaie de tempérer les uns et les autres. Les invités arrivent et parmi eux une mystérieuse femme que Léonore chasse sans ménagement, Friedrich ne comprend pas et offre son bras à  Mme Folkenhof, qui est enchantée et émue.

Le grand poète Karl, artiste de renom, avait pourtant une double vie, et les secrets de famille vont sortir de la boite de Pandore. Maria et Léonore, laquelle des deux l’a le mieux aimé ? Léonore a passé sa vie à admirer Karl, lui éviter tout souci d’argent. Elle a construit la légende d’une vie, mais le passé va la rattraper. Maria a vécu les moments difficiles avec lui, et il avait honte d’elle. Les biographies sont-elles toujours crédibles ? Après tout on ne présente que ce que l'on veut au public.

Très beau décor art déco, mise en scène au cordeau de Christophe Lidon. Il dirige une distribution prestigieuse. Bernard Alane campe l’honnête homme et devra choisir son camp, Gaël Giraudeau est parfait en fils tourmenté, Valentine Galey est la fille à qui on demande beaucoup. Macha Méril est une mystérieuse et troublante Maria, Nathalie Dessay est convaincante dans son rôle de femme blessée, elle a été une merveilleuse interprète de Strauss, voilà le lien avec Zweig qui a écrit le livret de «La femme silencieuse ».

Un auteur que j’aime et qui est très bien représenté sur la scène du Montparnasse.

Anne Delaleu
20 septembre 2018

Aucun commentaire:

Publier un commentaire