vendredi 14 septembre 2018

Le Tartuffe - Porte Saint Martin


Site du théâtre ici
Mardi au vendredi 20h - Samedi 20h30. - Dimanche 16h.
durée 1h50

Le Tartuffe
Molière


mise en scène de Peter Stein

Avec Pierre ArditiJacques WeberIsabelle GelinasManon CombesCatherine FerranBernard GabayFélicien JuttnerJean-Baptiste MalartreMarion MalenfantLoïc MobihanLuc Tremblais 

La Porte Saint Martin programme à nouveau Tartuffe. Je n'ai pas vu la mise en scène de Michel Fau l'an passé. Je découvre donc cette nouvelle version.

Le décor noir et blanc est élégant, sur deux niveaux un escalier en spirale pour atteindre les appartements.

La pièce débute par une fête, danse, musique en tout genres, on boit, on rit, on s'amuse puis après le départ de cette joyeuse compagnie, voilà Mme Pernelle furieuse, elle quitte le domicile de son fils, tout n'est que fracas, mauvaises fréquentations, bals, cette austère personne ne supporte pas cette famille, et dit son fait à chacun. Comme son fils elle ne vénère que Tartuffe !

Tartuffe c'est Pierre Arditi, que j'ai trouvé excellent, la scène du mouchoir avec Dorine est très drôle, il joue sur tous les tableaux, à la limite, pas du tout effrayant, mais ridicule, charmeur, jouissif.

Dorine, c'est Manon Combes, pour moi une découverte, une merveilleuse comédienne, elle a de l'abattage et de l'aplomb.  Elmire c'est la charmante Isabelle Gélinas, qui tient bien son rôle. Marion Malenfant est Marianne petite blonde pleurnicharde.

Catherine Ferran campe une austère Mme Pernelle, c'est une valeur sûre du théâtre et on content de la retrouver.

Jacques Weber m'a déçue, certes il est bougon, son élocution laisse à désirer, peut être le stress de la première. J'ai des réserves aussi pour les autres comédiens.

Peter Stein transpose la pièce fin 19ème siècle, Molière en a vu d'autres ! Il a aussi coupé certaines répliques. Un Tartuffe en demi-teinte, la mise en scène de Peter Stein m'a semblée bien classique. la dernière scène est curieuse aussi,  Tartuffe revient pour expulser Orgon et sa famille, et nous nous retrouvons au 17ème siècle pour la scène finale... et voilà le méchant Tartuffe "propulsé" dans les airs !

Je n'ai pas trouvé le temps long, mais pas sortie éblouie par cette version. A voir pour Arditi et Combes.

Anne Delaleu
14 septembre 2018


Aucun commentaire:

Publier un commentaire