dimanche 28 janvier 2018

Un jour en octobre - G. Kaiser - théâtre de l'Atalante



jusqu'au 13 février
lundi et vendredi à 20h30
mardi, jeudi, samedi 19 h - dimanche 17h
durée 1h30
site du théâtre ICI
Un jour en octobre
Georg Kaiser

Mise en scène Agathe Alexis

Hervé Van Dermeulen, Ariane Heuzé, Bruno Boulzaguet, Benoit Dallongeville, Jaime Azulay

Catherine est bien étrange, un sourire énigmatique sur les lèvres, c’est une femme-enfant. Pour son malheur, elle a eu un enfant hors des liens du mariage, le monde auquel elle appartient n’accepte pas.

Son oncle et tuteur, veut tout faire pour que le scandale n’éclabousse pas la famille. Il fait appel à l’abbé Jattefaux, la sœur de ce dernier a accueilli Catherine pour qu’elle accouche loin de la ville. M. Coste, convoque celui par qui le malheur est arrivé, le lieutenant Marrien. Celui-ci ne comprend rien, mais décide d’aller trouver M. Coste et d’éclaircir cette affaire.

Le lieutenant, homme d’honneur, affirme ne pas connaître Catherine et preuve à l’appui est certain de ne pas être venu dans cette ville au moment des faits. M. Coste est troublé, d’autant que sa nièce affirme que par amour, le lieutenant attendait la venue de l’enfant pour se déclarer.

Mais voilà, qu’intervient Leguerche, garçon boucher de son état, qui lui affirme être le père de l’enfant et gardera silence, contre de l’argent.

Que s’est-il passé cette nuit d’octobre ? Leguerche prétend qu’il allait retrouver sa promise dans la maison, mais que Catherine l’a entendu et attiré dans sa chambre. Quant au lieutenant il est moins certain de son emploi du temps, et se souvient qu’il est resté quelques heures en ville pour reprendre le train.

L’histoire n’est pas banale, une jeune fille tombe amoureuse folle d’un jeune lieutenant, qui ne prend pas garde à elle, mais sera entrainé dans sa névrose. Elle seule connait la vérité, mais son bonheur et son honneur seront à la merci d’un garçon boucher peu scrupuleux.

Un auteur que je ne connaissais pas, mais le travail d’Agathe Alexis est toujours passionnant, les comédiens bien dirigés et convaincants, beaucoup d’émotions dans ce spectacle et d’interrogations aussi.


Une pièce à découvrir à l’Atalante.
Anne Delaleu
28 janvier 2018

Aucun commentaire:

Publier un commentaire