mardi 4 avril 2017

Le horla - G. de Maupassant - théâtre Michel


site du Théâtre Michel ICI
Mardi et mercredi 19h
durée 1h30
Le Horla (1887)
Guy de Maupassant
Mise en scène Slimane Kacioui

Venu en Normandie passer quelques jours dans la demeure familiale, le narrateur se réjouit du temps qu’il fait et du bonheur de vivre dans cette maison, de pouvoir admirer de sa fenêtre les bateaux qui passent. 

Mais un soir, il est pris de fièvre, un être invisible le hante, comment pourra-t-il s’en défaire ? Comment ce « horla » a-t-il pu si facilement prendre possession de lui ? Il a beau s’enfermer dans sa maison, c’est dans son corps que tout se joue. Pourtant lorsqu’il est en voyage, il est apaisé, le « horla » n’a aucune emprise sur lui...

Florent Aumaître nous offre une interprétation intéressante de cette nouvelle que l’on peut qualifier comme précurseur de la science-fiction. Bien entendu on n’écarte pas la folie du narrateur, et le comédien joue dans ce sens. Il parvient à semer le doute en nous, puisque parfois, on ne sait plus si c’est le « horla » qui prend la parole ou si c’est lui.


C’est un bel exercice de style qui surprend à chaque instant et ne laisse pas indifférent, même si parfois j’ai trouvé le temps un peu long.

Pour nous permettre de souffler, le texte se révèle plein d’humour, le narrateur lors d’une escapade à Paris quelques jours avant la fête nationale, ironise sur les français qui s’amusent à date fixe par décret gouvernemental, votent pour la République ou votent pour l’Empereur parce qu’on leur dit de faire comme ça ! C’est bien actuel…


Un spectacle qui nous donne envie de lire et relire Maupassant et de l’apprécier à juste titre.

Anne Delaleu
4 avril 2017

Aucun commentaire:

Publier un commentaire