lundi 24 avril 2017

La récompense - G. Sibleyras - théâtre Edouard VII


Site du Théâtre Edouard VII ICI
mardi au samedi 21 h - 
samedi 18h et dimanche 15h30
durée 1h45


La récompense
Gérald Sibleyras
Mise en scène Bernard Murat

Avec Lionel Abelanski, Alice Dessuant, Anne Jacquemin, Alysson Paradis, Daniel Russo

Quel auteur ne rêve pas un jour d’un prix couronnant sa carrière ?

Martin, illustre médiéviste, a enfin reçu le Grand Prix International d’Histoire, il devrait déborder de joie, Lucas son frère le lui fait remarquer... Martin lui avoue sa peur, son angoisse, en effet, il a constaté que tous les précédents lauréats étaient morts après avoir reçu le prix. Il est convaincu de vivre ses derniers jours...

Martin devrait être heureux, il a pour compagne la ravissante et écolo Fabienne. Mais voilà tout  s’écroule, Martin a eu une aventure avec Véronique sa belle-sœur, qui ne sait pas trop ce qu’elle veut, a épousé Lucas apparemment par dépit, et souhaite avant de divorcer lui avouer son aventure avec Martin. C’est sans compter sur l’attirance que Fabienne et Lucas ont l’un envers l’autre... et aussi sur la couardise de Martin qui ne veut pas s’attirer d’ennuis avec son frère !


Voilà en gros l’histoire, les comédiens sont sympathiques, on sourit, Daniel Russo porte la pièce, l’idée de départ est intéressante, mais le texte part vite vers le trio habituel mari-femme-amant. 

La scène dans le cabinet de Lucas avec Fabienne et son pendule est drôle, mais la référence à Ravaillac est un peu longue... Par contre bravo pour les décors !


Dans la même veine, j’ai repensé au roman de Gaston Leroux « le Fauteuil hanté » ainsi qu’au livre de Nathalie Rheims « le fantôme du fauteuil 32 ». Dommage que l’auteur n’ait pas eu l’idée de poursuivre le même chemin.

Anne Delaleu
24 avril 2017

Aucun commentaire:

Publier un commentaire