mardi 8 novembre 2016

Audience et Vernissage - V. Havel - Artistic Athévains


Site du théâtre ICI
jusqu'au 15 janvier 2017
mardi, mercredi, jeudi 19h
vendredi 20h30
samedi 18h et dimanche 15h

Audience 
Vernissage
Vaclav Havel (1936-2011)
Mise en scène Anne-Marie Lazarini
Photos Marion Duhamel

Audience (Stéphane Fiévet et Cédric Colas)

Deux personnalités contrastées : le ton est donné dès les premières minutes dans une mise en scène très créative. L'un grand, fort, volubile, sanguin, submergé par ses émotions, ses ressentiments. L'autre petit, frêle, renfrogné, prostré, incapable d'exprimer un sentiment. Néanmoins, ce qui les unit est une même blessure : la privation de liberté.

Ajouter une légende


Certes, Ils sont issus  de milieux  différents : ouvrier pour l'un, intellectuel pour l'autre mais, qu'importe ! L'intellectuel rêve d'être magasinier, l'ouvrier rêve de rencontrer le monde de la culture et notamment une comédienne de renom. Une belle manière de se reconstruire: goûter à nouveau aux plaisirs de l'échange, du débat d'idées, réconcilier en somme le corps et l'esprit et reconquérir leur liberté ; nous voulons que ces rêves les ressuscitent…. 


Brutalement, l'intellectuel  à son tour devient véhément, cassant : ses convictions vont-elles briser le rêve ?

Cédric Colas et Stéphane Fiévet incarnent de manière très réaliste ces deux personnages desquels ressort une vérité à la fois déconcertante et troublante.



Vernissage (Frédérique Lazarini, Marc Schapira et Cédric Colas)
Œuvre picturale Miroslav Moucha

Un leitmotiv dans la pièce pour ce couple "Nous sommes tes amis, nous t'aimons, nous voulons ton bien". Nous réalisons au fur et à mesure que ces propos se résument à l'injonction "Prends modèle sur nous !"



Nous réussissons tout : un couple uni, un art de vivre raffiné, à goûter nos mets et écouter notre musique, un appartement cossu,  un enfant prodige… Cette autosatisfaction grotesque voire cynique est admirablement jouée par Frédérique Lazarini et Marc Schapira. 

Pris en étau, l'ami Cédric Colas révèle un jeu subtil : il est indifférent puis résiste et enfin se rebelle face à une telle indécence. A son tour, le couple est déstabilisé puis vacille : leur ami n'est-il  pas seulement  un réceptacle pour donner un sens à leur existence ? 


A vous d'en juger !

Vous serez en effet au théâtre comme dans un appartement et, cette proximité physique avec les acteurs est une expérience magique.

Monique Lecointe
8 novembre 2016



Aucun commentaire:

Publier un commentaire