mercredi 9 novembre 2016

ADAMI 2016 décerné à Quentin Defalt



COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le Prix Théâtre Adami 2016
a été décerné à

Quentin Defalt- Compagnie Teknaï

La cérémonie de remise du Prix a eu lieu le
mercredi 9 novembre 2016 à 12h au Théâtre du Rond-Point

Le Prix du Théâtre Adami 2016, doté d’un montant de 35 000 €, a été remis au Théâtre du Rond-Point le mercredi 9 novembre 2016 à Quentin Defalt par Jean-Jacques Milteau, Président de l’Adami, Jean-Paul Tribout, administrateur de l’Adami et Président du jury, et Christophe Barbier, parrain du Prix 2016.

Depuis 2012, le Prix du Théâtre Adami, créé à l’initiative du Conseil d’Administration de l’Adami, a pour objet d’aider financièrement une compagnie pour la diversité de son activité, son talent d’interprétation et l’originalité de ses créations. Le jury, composé des membres du collège dramatique, a choisi cette année d’attribuer le Prix à la Compagnie Teknaï de Quentin Defalt. Cette valorisation s’inscrit dans les missions de l’Adami qui défend les droits des artistes, les gère, mais aussi accompagne et soutient la création.




Metteur en scène, réalisateur, directeur artistique de la compagnie Teknaï, Quentin Defalt a été formé tout d’abord au Conservatoire du 7e arrondissement de Paris puis à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de la Ville de Paris.
Il a créé La compagnie Teknaï en 1999 afin de mettre en scène Croisades de Michel Azama.

Metteur en scène, il sera en 2017 à l’affiche de Sosies de Juliette Coulon, Quentin Defalt, Gaëtan Peau et Thomas Poitevin (Festival off Avignon 2017), de Stavanger d’Olivier Sourisse (hors Teknaï) au Studio Hébertot à partir du 17 février, de Les Funambules (concert théâtralisé contre l’homophobie), projet de Stéphane Corbin, au Studio Hébertot tous les lundis d’octobre 2016 à juin 2017) et de Les Vibrants de Aïda Asgharzadehau Th. de la Reine Blanche du 9 mars au 15 avril (création au Théâtre Actuel-Festival d'Avignon Off 2014). Auparavant, il a monté Lancelot, le chevalier de Merlin de G. Peau au Théâtre 13, La Reine des Neiges de Q. Defalt au Théâtre 13, La marquise de Cadouin (Les Cadouin #3)de G. Peau et Q. Defalt au Théâtre du Rond-Point,Brita Baumann (Les Cadouin #2) de G. Peau et Q. Defalt au Théâtre 13, Monsieur Martinez (Les Cadouin #1)de J. Coulon, Q. Defalt, O. Faliez, Ch. Laemmel et G. Peau au Théâtre des Bains-Douche (Le Havre), au Th. des Béliers (Avignon) et repris au Théâtre du Rond-Point, Contesd'après Andersen et Grimm au Théâtre de la Porte Saint-Martin, Rosée blanche de Magali Jourdan.  Il a mis également en scène Aztèques de Michel Azama au Théâtre 13 et au Th. du Verbe Incarné (Avignon), vivre-et-mourir@liban2007.com (lectures dirigées dans le cadre des Ecritures Vagabondes) au Théâtre 13, La Baignoire et les deux chaises : Date au-delà de laquelle…de Murielle Magellan au Th. du Rond-Point, Britannicus de Jean Racine au Centre Historique des Archives Nationales,  Le Parricide est encore très mal vu dans notre pays ! de Mathieu Vervisch à l’ESAD, Aime comme mort de Philippe Barré à l'ESAD et Croisades de Michel Azama à la Salle de la Roquette et aux Arènes de Lutèce (Prix du Jury du Festival de Paris pour la jeune création artistique 1999).

Auteur, Quentin Defalt a écrit Sosieset La Reine des neiges, a co-écrit avec Gaëtan Peau La marquise de Cadouin (Les Cadouin #3) etBrita Baumann (Les Cadouin #2) et avec J.  Coulon, O. Faliez, C. Laemmel et G. Peau Monsieur Martinez (Les Cadouin #1).

Acteur, il a participé à de très nombreuses tournées avec la Compagnie Théâtrale Francophone (Nouvelle Calédonie, Vanuatu) en jouant dans Voyage de Damien Orso, Contes d’Afrique et duPacifique, Contes de France, du Vanuatu et des îles du Pacifique, Contes européens, Scènes et légendes du monde entier… Il a également été dirigé par Hermine Karagheuz (L’Espace du dedans, d’après des textes de Henri Michaux ; Soudain Rimbaud, textes et poèmes de Rimbaud), par Jean-Claude Cotillard (J’ai tant pleuré pour toi), par DamianeGoudet (Léonce et Léa de B-G. Büchner), Yves Pignot (Le Dindon, fragments), Danielle Ajoret (Les Amants magnifiques de Molière et Lully). Il s’est mis lui-même en scène à plusieurs reprises (Britannicus de Racine, Croisades de Michel Azama…).

Réalisateur, Quentin Defalt a réalisé le documentaire Du terroir au pouvoir, ainsi que des captations de pièces de théâtre pour la télévision, des courts-métrages, des programmes courts et un clip.




PRIX THÉÂTRE ADAMI
5e édition



Depuis longtemps l’Adami, par l'intermédiaire de son collège dramatique, a voulu valoriser, le travail d'une compagnie ou d'une personnalité du monde du théâtre qui lui semblait remarquable.
Différentes formes de récompenses ont été expérimentées :
Le « Coup de cœur » dont le principe était d’être en amont d’un spectacle en donnant carte blanche à un metteur en scène.
Le prix « Molière Adami », qui était un coup de projecteur sur une compagnie, accompagné une aide financière, lors de la soirée des Molières.
Le prix des "Tréteaux de l’Adami" qui assurait à un spectacle une diffusion minimum de 20 représentations à travers le circuit d’un CDN.
Le prix « En Cie de l’Adami » qui offrait à un spectacle, sélectionné parmi les créations soutenues par l'Adami dans le off d’Avignon, une série de 30 représentations dans un théâtre parisien.

La liste des lauréats aux cours des dernières années est plus que satisfaisante.
Ont été distingué, avant leur reconnaissance officielle, des artistes comme James Thiérrée, Jean François Sivadier, La Cie de Théâtre de rues « Burratini » les circassiens de « Rasposo » et bien d’autres, et offert à Laurent Terzieffun soutien pour son dernier spectacle.

En 2012, tirant les conclusions de ces diverses expériences et dans une volonté d’élargissement des choix possibles il a été proposé la création d’un prix appelé « Prix théâtre Adami »

Le jury issu du collège dramatique, qui décerne ce prix, ne limite pas son choix aux spectacles présentés lors du festival d’Avignon mais l’étend à l’ensemble des spectacles aidés par l’Adami sur le territoire national.

Le Prix Théâtre Adami (d’une aide de 35 000€) a été décerné les années précédentes par Michel Boujenah en 2012 à laCompagnie les sans cou / Igor Menjinksy ; en 2013 par Emmanuelle Devos à la Compagnie Orten / Fabian Chapuis ; en 2014 par ZabouBreitman à Fouic Théâtre /Jean-Christophe Dollé-Clotilde Morgièveet, enfin, en 2015 par Sergi Lopez à la Compagnie Chimène / Laurence Février.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire