lundi 30 novembre 2015

Jaurès ou la nécessité du combat - J. Pellissier - théâtre de l'Epée de bois



Site du théâtre ICI

JAURÈS OU LA NECESSITE DU COMBAT, RALLUMER TOUS LES SOLEILS
De Jérôme Pellissier

Un titi parisien nous aborde, nous invite à entrer et grâce à son bagout et ses chansons populaires, nous raconte le combat de Jaurès, ses amitiés profondes, ses contradictions, sa fille est baptisée ce qui en fait ricaner plus d’un, ses combats de toutes sortes contre l’injustice, avec l’affaire Dreyfus.

Attaché à la paix, mais difficile dans le contexte de l’époque, qui résonne aujourd’hui aussi. Comprendre les autres, les accepter. S’unir dans un même idéal de paix.

Dans son bureau de « l’Humanité », Jaurès aidé de Eve Jouard, journaliste féministe, qui s’affirme devant Jaurès et le soutient aussi, le protège à sa façon. Ils se prennent d’affection pour le jeune vendeur de journaux, chanteur à ses heures.

Péguy grand poète, deviendra le plus farouche ennemi de Jaurès, après avoir pourtant combattu et adhéré à ses idées.

Le lendemain de l’assassinat rue du Croissant, la guerre inévitable est déclarée. Beaucoup partiront « la fleur au fusil » pour en découdre avec l’ennemi, parmi eux des artistes, Péguy qui mourra au champ d’honneur, l’écrivain Louis Pergaud auteur de « la guerre des boutons », sera porté disparu, lui aussi était parti le cœur léger.

Une génération de petits garçons étaient « embrigadés » inconsciemment avec leurs jeux, se battre, jouer à la guerre, c’était viril !

La mise en scène est créative, on se retrouve dans les bureaux du journal, dans la rue, à l’Assemblée.


Une bonne interprétation et des comédiens investis.

Challenge théâtre 2015

Aucun commentaire:

Publier un commentaire