vendredi 7 février 2020

Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty - Petit Montparnasse


Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty ?
Spectacle musical d’Éric Bu & Elodie Menant

Mise en scène: Johanna Boyé

Avec Céline Espérin, Élodie Menant, Marc Pistolesi, Cédric Revollon et Mehdi Bourayou

En piste ! la grande Arletty nous raconte sa vie, aidée par des comédiens et musiciens.

Il était une fois, à Courbevoie dans une modeste famille, la naissance de la petite Léonie Bathiat, le 15 mai 1898 à Courbevoie, maman lingère et papa mécanicien pour les tramways. Il y a déjà un grand frère. Léonie était une petite fille délurée, turbulente, un drôle de phrasé et surtout un langage qui ne convient guère à ses parents !

Plus tard, elle rencontre un jeune homme, son premier béguin, malheureusement il meurt pendant la Grande Guerre, et Léonie fait le serment de rester célibataire et sans enfants “pas de chair à canon” !

Elle travaille avec sa mère dans une usine d’armement, il faut vivre, la vie est dure. Un jour elle rencontre un banquier, il lui fait vivre la grande vie, les bons restaurants, les endroits où il faut être vus. Léonie reprend sa liberté, et pour cela il faut gagner sa croûte alors, elle deviendra mannequin chez Paul Poiret, dansera dans les revues, charmera les uns et les autres. Mais Léonie… il faut changer ton prénom, elle devient donc Arletty !

Pendant la seconde guerre, elle fréquentera du mauvais monde, elle assume, elle est amoureuse d’un officier allemand. A la libération, elle sera en résidence surveillée et à ses juges elle répondra « Si vous ne vouliez pas que je couche avec un Allemand, fallait pas les laisser entrer »...

Johanna Boyé signe la mise en scène, c’est dynamique, j’aime son travail (“Maux d’amour” et aussi “Traviata’s company”), elle mène cette revue à la baguette !

Elodie Menant (dont j’avais appréciée “La pitié dangereuse”) a bien une gueule d’Arletty, la gouaille, la joie de vivre, sans langue de bois. Céline Espérin, Marc Pistolesi, Cédric Revollon et Mehdi Bourayou sont excellents dans différents rôles, ils sont chanteurs, danseurs, on retrouve avec plaisir, Prévert, Carné, Jouvet, Gabin, les répliques cultes du cinéma.

Arletty c’est Garance, parce que “Les enfants du Paradis” c’est mon film préféré !

Anne Delaleu
7 février 2020
Petit Montparnasse

Site du théâtre ICI
mardi au samedi 21h - dimanche 15h
durée 1h30


Aucun commentaire:

Publier un commentaire