vendredi 5 avril 2019

La grande petite Mireille - Petit Montparnasse



  • Changement d’horaires pour « LA GRANDE PETITE MIREILLE » :
  • Jusqu’au 9 juin inclus : représentations du mardi au samedi à 19h et le dimanche à 17h
  • A partir du mardi 11 juin : représentations du mardi au samedi à 20h30 et le dimanche à 15h

  • site du théâtre ICI

    La Grande Petite Mireille

    Marie-Charlotte Leclaire et Hervé Devolder

    Mise en scène Hervé Devolder
    Musique MIREILLE

    Avec Marie-Charlotte Leclaire, Adrien Biry-Vicente et Hervé Devolder (en alternance avec Cyril Romoli)

    Ouh la ! ça commence mal pour le metteur en scène, il doit choisir pour son prochain spectacle, une chanteuse capable de tenir le rôle de l’inoubliable créatrice de “Bambino” ! Marie-Charlotte passe l’audition, elle est menue comme sa voix, bouclettes blondes au vent, elle fait de son mieux.

    Au lieu de la renvoyer avec le traditionnel “laissez nous votre adresse”, il a une idée de génie. Elle a l’allure et la voix de la grande Mireille, la complice de Jean Nohain, la tyrannique prof du “Petit conservatoire de la chanson”. Marie-Charlotte ne connait pas l’illustre compositrice de “Couchés dans le foin”, mais elle a du tempérament et surtout apprécie les chansons de variétés bien écrites.
    Et nous voilà, toutes générations confondues, à apprendre le parcours de cette jeune fille de bonne famille, Mireille, la chanteuse, sur les annéees folles, sa rencontre avec Claude Dauphin, jeune premier de l’époque et frère de Jean Nohain, qui sera son parolier, son ami.

    Son départ pour les USA, son triomphe, duo avec “l’homme qui ne rit jamais”, Buster Keaton ! Retour à Paris, la drôle de demande en mariage d’Emmanuel Berl, philosophe, les voisins et amis de la rue de Momptensier, Colette, Cocteau, Malraux, mais aussi les heures sombres, le départ précipité pendant l’Occupation. Et la musique encore et toujours !

    Les années 60 avec Le Petit Conservatoire, Mireille, toujours souriante, mais sachant se faire respecter, elle auditionne le jeune Dutheil qui a bien du mal à articuler comme il faut… Mlle Hardy, déjà talentueuse mais timide à un point, Souchon qui ne tient pas droit, Vassiliu qui n’a pas froid aux yeux, et les autres, inconnus qui resteront à jamais dans l’oubli. Un bon moment de franche rigolade et de souvenirs !


    Marie-Charlotte Leclaire a une vraie nature comique, excellente musicienne, elle a su redonner vie et corps à Mireille qui le méritait bien. Ses compères, Hervé Devolder, (dont les spectacles musicaux sont souvent moliérisés) musicien, comédien, et metteur en scène, il s’en sort à merveille, et il est un Jean Sablon ou un Chevalier tout à fait crédible ! Adrien Biry-Vicente est Jean Nohain, il a le talent pour incarner aussi bien Françoise Hardy, Vassiliu, Souchon et d’autres.


    Un spectacle musical digne de ce nom, avec de vrais musiciens et chanteurs, on s’amuse beaucoup, on se prend à fredonner certains “tubes”, oui de la belle ouvrage, courez-y pour rire et emmagasiner de la bonne humeur.

    Anne Delaleu
    5 avril 2019

    Aucun commentaire:

    Publier un commentaire