mardi 7 juin 2016

Une folie - S. Guitry - théâtre Rive-Gauche



Site du théâtre ICI
Une folie
Sacha Guitry
Mise en scène Francis Huster

Olivier Lejeune, Lola Dewaere, Manuel Gélin, Marianne Giraud en alternance avec Mathilde Hennekinne, Alice Carel

Le docteur Flache, éminent psychiatre, n’a qu’un seul désir, fuir Paris et prendre sa retraite dans le midi. Il souhaite d’abord vendre sa « folie » l’hôtel particulier qu’il habite, et se débarrasser aussi de sa secrétaire un peu trop embarrassante et incontrôlable surtout !

photo Fabienne Rappeneau

Mais un couple à la dérive, Jean-Louis et Missia, lui mènera la vie dure, il pense sa femme dérangée, et elle pense la même chose de son mari. Ils vont bousculer les habitudes de Flache et ses petites manies de rangement… Ce dernier tombe sous le charme de Missia, et fera tout pour que Jean-Louis prenne une maîtresse, pour cela il usera de ce que l’on nomme aujourd’hui une sorte de PNL avant l’heure !

photo Fabienne Rappeneau
Lola Dewaere a une présence et une drôlerie indéniables, Manuel Gélin parvient avec subtilité à affronter la tornade Missia, Alice Carel est une infirmière charmante et un peu inquiétante, Mathilde Hennekinne dont c’était la première apparition sur scène très à l’aise dans la comédie et pour finir, comme le dit avec beaucoup d’humour Manuel Gélin, « l’infatigable Olivier Lejeune » tout est dit !

photo Fabienne Rappeneau

Francis Huster sait diriger ses comédiens et quel bonheur pour eux de jongler avec les répliques mordantes du Maître.


Sacha Guitry connaissait si bien les femmes qu’il en divorçait très vite, cinq mariages et quatre divorces. De Charlotte Lisès à Lana Marconi « elle fermera mes yeux et ouvrira mes tiroirs ». Le divorce monnaie courante de nos jours, était un objet de scandale à l’époque, bon pour les artistes après tout !

Une « folie » bien sûr c’est drôle quand on est psy et Guitry joue sur tous les tableaux, quiproquos, sous-entendus, confusion de personnages…


« Quoi de neuf ? Guitry ! » dirait Molière.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire