samedi 11 août 2018

Exposition Jeanne Moreau - Maison Jean Vilar Avignon



Jeanne Moreau

Une vie de théâtre


Maison Jean Vilar : exposition jusqu'au 12 avril 2019 (fermeture du 25 juillet - 31 août) réouverture le 1er septembre. infos au 0490865964. maisonjeanvilar.org


Jeanne Moreau nous a quittés le 31 juillet 2017. 
La maison Jean Vilar, lui consacre une exposition sur son parcours théâtral et musical. Je me suis donc posée un moment (laissant mon planning surbooké) pour découvrir de belles photos et une scénographie digne d'elle. 



Enfance, photos de famille avec sa petite soeur, sa mère, anglaise, danseuse, et son père. Ce père furieux de son choix d'actrice, la giflera quand il apprendra qu'elle est pensionnaire de la Comédie Française en 1947 !



Elle jouera de beaux rôles au Français, Orson Welles venu voir Othello remarquera la jeune et talentueuse comédienne.


Elle démissionne de la Comédie Française en 1952 et rejoint Jean Vilar et son TNP.



Le Prince de Hombourg


Lorenzaccio


Elle quittera le TNP pour jouer au théâtre Antoine "L'heure éblouissante" d'Anna Bonnacci. Tiens voilà une pièce que j'aimerai bien voir sur scène...


"La chatte sur un toit brûlant" de Tennessee Williams (avec Paul Guers)

La Céléstine

Suivront d'autres rôles, d'autres lieux de théâtre, elle reviendra au festival en 2007 pour "Quartett" lecture avec Sami Frey.


Et sa carrière de chanteuse !


Au revoir Jeanne, j'ai passé un bon moment avec vous dans le tourbillon de la vie !



A voir aussi dans le même lieu jusqu'au 21 décembre, un hommage à Cabu et ses dessins de théâtre. "Cabu le théâtre à main levée. Croquis d'un spectacteur amoureux".

Commissariat Laure Adler
Scénographie Nathalie Crinière (Agence NC), Maud Martinot
Dispositif sonore Christian Sebille (gmem-CNCM-Marseille)
Production Association Jean Vilar / Maison Jean Vilar
Régie – Construction Francis Mercier, Marc Cassar, Nicolas Gros, Jérôme Mathieu, Sébastien Outtier
Avec le soutien de la Bibliothèque nationale de France
Coproduction gmem-CNCM-Marseille
Avec l’aide du Fonds Jeanne Moreau, de la Sofec
En partenariat avec France Inter, Ina

Aucun commentaire:

Publier un commentaire