vendredi 5 octobre 2012

Treize à table - Sauvajon - Théâtre St Georges



Le théâtre St Georges nous présente la version « gay » de "Treize à table", revisitée par Pierre Palmade qui assure la mise en scène. Jean Leduc, dans une interview télé a toujours rêvé du rôle de Madeleine, Palmade l’a fait avec en plus avec l’approbation de Marthe Mercadier !

Avec: Jean Leduc, Yann Papin, Teresa Ovidio, Benjamin Gauthier ou Loic Blanco, Christophe Canard, Joffrey Plattel, Camille Cottin.


On ne pas dire que ce soit une franche réussite, et qui n’apporte pas grand-chose à la pièce originale. Tout d’abord, l’acteur principal « boule » son texte, on ne comprend pas toujours ce qu’il dit, et hélas, Teresa Ovidio qui joue la « bombe » Consuelo, loupe ses effets par une diction plus qu’approximative, certes prendre l’accent espagnol n’est pas simple, mais c’est vite lassant et les scènes perdent tout effet comique.

Seuls, Christophe Canard (le docteur) et Camille Cottin (Véronique ) s’en tirent plus qu’honorablement tant par leur jeu que leur sens du comique.

L'effet comique inattendu pour les comédiens, c'est la porte du salon qui, capricieuse, ne s'ouvre pas au moment prévu, la poignée ne se décidant pas à ouvrir ! fous rires garantis !
Clin d’œil au célèbre « au théâtre ce soir », l’acteur principal présente ses camarades à la façon de « la pièce que vous venez de voir ce soir est de…. ».
 


Créée en 1953 au théâtre des Capucines cette comédie de boulevard a fait les beaux soirs de « au théâtre ce soir », avec Marthe Mercadier et René Camoin en 1984, une autre diffusion en 1967 réunissait Simone Renant et Robert Manuel.

Les dialogues sont percutants, drôles, incisifs. Marc-Gilbert Sauvajon (1909-1985) a exercé différents métiers, réalisateur, auteur, scénariste, dialoguiste, ses pièces ont souvent été adaptées au cinéma.

Voici donc l’histoire originale : « Antoine et Madeleine préparent le réveillon de Noël pour leurs invités. Ce réveillon serait un excellent moment, mais la superstitieuse Madeleine s'aperçoit qu'ils seront treize à table. Dès lors, elle va s'évertuer à trouver un quatorzième invité, ou à en décommander un, en l'occurrence Dupaillon qui éprouve toutes les difficultés à venir. Pour ce dernier, elle va tantôt l'encourager tantôt le décourager au fil des événements. Débarque alors une certaine Consuella, une sud-américaine voulant se venger d'Antoine pour l'avoir abandonnée autrefois… ».


Aucun commentaire:

Publier un commentaire