mercredi 25 avril 2012

Les travaux et les jours - Théâtre du Lucernaire



Michel Vinaver

Théâtre du Lucernaire
Mise en scène: Valérie Grail
Musique originale : Stefano Genovese
Cédric David, Luc Ducros, Agathe L’Huillier, Julie Ménard, Mireille Roussel








Nous sommes dans les années seventies, c’est la mode mini/maxi pour jupes et manteaux, les pantalons pattes d’eph’ ainsi que les affreux pulls à bandes multicolores et Plastic Bertrand « plane » pour nous.
Sur scène trois secrétaires s’affairent sous l’œil de leur chef de service et du réparateur, le SAV est débordé, une vraie ruche, mais il y a encore un lien humain entre le personnel et la clientèle, on est loin du « touche étoile tapez 1… ». 
Cosson fait face, l’entreprise familiale qui fabrique des moulins à café depuis des lustres, c’est plus qu’une marque, c’est le patrimoine français ! Personne n’oserait moudre son café dans un autre moulin qu’un Cosson.
Mais celui-ci, comme l’ordinateur, doit s’adapter à son époque et la menace d’une absorption par une multinationale pèse sur le personnel qui était sûr de la sécurité de son emploi, argumentant que la qualité se perdrait. 
Au SAV on se dispute, on se raconte ses histoires personnelles, familiales, on flirte un peu trop, on se laisse courtiser parce qu’autrement « on perd sa place », le terme « harcèlement » n’est pas encore dans le code du travail. Les amours se font, se croisent et s’adaptent à la situation.
La mise en scène est enlevée, tourbillonnante, les chaises valsent aussi bien que les emplois. Les comédiens apportent une belle touche de gaîté à ce texte si actuel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire