vendredi 30 juin 2017

Le dindon - G.Feydeau - théâtre du Lucernaire


Site du Lucernaire ICI
théâtre Noir à 19h - durée 1h20
jusqu'au 20 août.


Le dindon
Georges Feydeau

Adaptation de Philippe Person
Mise en scène Florence Le Corre et Philippe Person

Collectif Silencio Please : Mathieu Bonnefont, Lucas Bottini, Clémence Briend, Cécile Caubet, Nans Gourgousse, Richard Jones-Davies, Eric Julliard, Aurélie Maillot, Chloé Philippe, Ondine Savignac, Aurélie Treilhou, Alexandre Zelenkin

Un séducteur « à l’italienne » poursuit une jeune femme jusque dans son appartement, et Pontagnac découvre avec stupeur que Crépin le mari, est un de ses amis de Cercle ! Pour couronner le tout,  l’épouse de Pontagnac s’invite chez les Vatelin, en pleine forme, alors que son mari l’avait fait passer pour infirme, ne pouvant se déplacer de chez eux et habitant Pau !

Mais rien n’est simple chez Feydeau, voilà que Crépin lors d’un voyage en Angleterre avait quelque peu « égratigné » le contrat de mariage, Maggy son aventure Outre-Manche, vraie fofolle survient brusquement et lui rappelle leurs folles nuits à Londres, elle exige de le revoir encore ou elle dit tout à son mari, qui lui-même court la gueuse dans un hôtel. 

Mais c’est sans compter sur les deux épouses qui ont bien l’intention de ne pas se laisser berner. Il y a aussi le soupirant de Lucienne, Rédillon, jeune homme qui brûle la chandelle par les deux bouts et voudrait tant parvenir à ses fins avec Lucienne, l’objet de ses vœux ! Et puis le couple qui vient passer un peu de bon temps à Paris, en passant par la case Disney...

La mécanique Feydeau est toujours bien rodée. Une représentation sportive et dynamique, canzone italiane et rock and roll, pas le temps de souffler, mais rire de bon cœur.

D’excellents comédiens issus de l’école d’art dramatique du Lucernaire, réinventent ce « dindon », réactualisé avec bonheur, modernisé intelligemment. Mention spéciale à Eric Julliard passant d’un personnage à l’autre, valet bavard, gérant baba cool, commissaire à la dégaine gainsbarre, ou encore serviteur mère-poule d’Ernest.


Il y a deux distributions en alternance, celle que j’ai vue était extraordinaire, je pense aller glouglouter de nouveau pour voir la seconde ! 

Anne Delaleu
30 juin 2017

Aucun commentaire:

Publier un commentaire