mercredi 27 juillet 2016

Mademoiselle Frankenstein - T. Debroux - A la Folie Théâtre (Reprise et tournées)

N'oubliez pas ce rendez-vous ! 
5e saison, 2 représentations exceptionnelles, pour Halloween : le 31 octobre et 1er novembre 2017 à 20h30.

Mademoiselle et son créateur seront également en tournée : 
  • au Théâtre de l’Ane Vert, à Fontainebleau, le 14 octobre à 20h30 et le 15 octobre à 17h
  • au Grenier Théâtre, à Bougival, le 1er décembre à 20h45
  • au Théâtre Jacques Brel, à Champs sur Marne, le 8 décembre à 20h30
Site du théâtre ICI
Mademoiselle Frankenstein
de Thierry Debroux
mise en scène Géraldine Clément et Frédéric Gray,
Avec Frédéric Gray et Christelle Maldague

Une table jonchée de bric-à-brac, un corbeau empaillé, des alambics, des fioles, une atmosphère gothique peu engageante règne dans la pièce, un fauteuil recouvert d’un drap, une malle et des livres sur le sol.


Une jeune femme vêtue de noir, pénètre avec curiosité dans cet antre, elle a reçu une invitation de la part d’un certain Lazzaro Spallanzani, qui a tout du «Coppélius » sorti tout droit des contes d’Hoffmann,  celui-ci depuis une dizaine d’années se nourrit d’expériences plus ou moins avouables, nous sommes en 1831. Mary Shelley veuve du poète, et créatrice de « Frankenstein », hautaine, cache au fond d’elle une blessure. Une peur aussi, la vie ne l’a pas épargnée, la mort l’a accompagnée tout au long de sa vie. Sa mère morte en couches, par la suite ses enfants, sans oublier le suicide de l’épouse de Shelley, et la mort par noyade de celui-ci. Le romanesque ne peut être qu’entaché de drames.

Lazzaro veut absolument connaître les mystères de la « naissance » de Frankenstein. Comment une si jeune femme, elle avait 19 ans, a pu créer, imaginer, un monstre pareil ? Mary lui répond que cette histoire est née d’un jour de pluie et d’ennui ! Pour le savant Lazzaro, ce n’est pas possible et il propose à la jeune femme de l’hypnotiser pour découvrir son inconscient. Quels blocages verrouillent les pensées de Mary ?

L’un et l’autre se jaugent, qui sera le vainqueur ? Mary, veut maintenant une vie discrète et surtout s’occuper de son fils seul survivant.

A son tour Lazzaro lui contera une bien étrange histoire, sur sa naissance, sur ses expériences, sur la vie, la création. Elle s’en moque, mais par prudence ou par curiosité, finira par l’écouter, et se jouer de lui, peut-être ?

Une histoire intéressante, que ce soit les personnages ou les faits racontés qui sont véridiques. Frédéric Gray, compose un personnage inquiétant par instant à l’image de Frankenstein, un être humain meurtri par un douloureux passé. Christelle Maldague est plus à l’aise dans son rôle de veuve arrogante, décidée à défendre son fils et la mémoire de son mari.

Une singulière mais belle histoire, bien défendue par ses interprètes.


Anne Delaleu
27 juillet 2016
mise à jour 22 septembre 2017

Aucun commentaire:

Publier un commentaire